31 mai 17

Les comportements d’achats des Millennials et des autres consommateurs : à suivre de près pour anticiper - Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifAttention aux idées reçues… Les Millennials, qui sont souvent présentés comme les nouveaux profils de consommateurs, ne changent pas fondamentalement leurs habitudes d’achats comparées à celles de la moyenne de la population. C’est en tous les cas le constat fait aujourd’hui en France par la société IRI qui a présenté récemment une forte intéressante étude sur leurs comportements mais aussi sur ceux des consommateurs que l’on peut anticiper.

30 avril 17

Tous à Düsseldorf pour chercher le bon emballage… - Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte Alternatif… C’est-à-dire l’emballage qui réduit le gaspillage… Fini les bouchons dont l’orifice fait 1 cm de diamètre… difficile dans ce cas de réduire l’écoulement du produit qu’il s’agisse de produit alimentaire, de shampoing, ou autre… L’emballage respecte le consommateur et la nature… Pas la peine donc de dépenser plus en ne contrôlant pas la juste dose qui part pour rien… dans la nature.

Everybody at Düsseldorf to look for the right packaging

Texte AlternatifTexte AlternatifTexte Alternatf… Which means a packaging that reduces the waste… No more caps with big hole (diameter > 1 cm)… because it is difficult in this case to reduce the flow of the product (food, shampoo, or other)… The packaging can respect the consumer and the nature… with the right dose.

31 mars 17

L’emballage : l’affiche politico-économico-militante… universelle - Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifEn cette période pré-électorale en France, post–électorale aux Etats-Unis, le «Made in…» affiché sur les emballages devient presque un acte militant…

28 février 17

Faut-il taxer les robots virtuels ? - Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifLa question est si sérieuse que l’on peut s’étonner que ceux qui militent en faveur de ce «RobotAct» ne prolonge pas leur réflexion sur les robots virtuels. On peut se demander, si tout au contraire, il ne faudrait pas les salarier !

31 janvier 17

Un vœu pieux !!! Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifUne nouvelle année commence… et avec, son lot de vœux…

30 novembre 16

L’emoji qui sourit et l’emoji qui grince des dents - Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifIl y a des chiffres qui font du bien au moral et du coup on a envie de leur coller un emoji qui sourit.
Interrogés par OpinionWay (1) sur le niveau d’attachement des Français à leurs filières industrielles, 55% des personnes interrogées considèrent les filières d’exception comme le principal point fort de l’industrie française.

30 octobre 16

Une journée anti-gaspillage alimentaire : l’emballage c’est tous les jours…

Texte AlternatifTexte AlternatifC’est tous les jours que l’emballage aide à réduire le gaspillage alimentaire. Le salon All4Pack le démontrera, sans nul doute.

30 septembre 16

L’innovation vs la disruption - Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifPour exister, une entreprise doit innover. Mais est ce que Innovation = Nouveauté ? Ce le fût hier. Cela l’est-il encore ? Progressivement, l’Innovation a englobé d’autres items comme la valeur fonctionnelle, valeur d’usage… Avec les nouvelles technologies, comment considérer l’innovation ? Faut-il aller plus loin… et consacrer l’innovation de rupture ?

30 août 16

L’été de la gourde - Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifSi la pomme-Apple symbolise NYC-New York City, le fruit symbolise aussi le succès d’un packaging, d’une marque et d’une réussite outre-Atlantique. Le packaging : la gourde, la marque : Pom’Potes (1998 !) et la réussite outre-Atlantique : GoGo SqueeZ®, deux marques du groupe MOM.

30 juin 16

La réalité bien réelle du packaging - Par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifQuel que soit le terme qui la caractérise, la réalité pour le packaging est qu’il est entrain de devenir un support de communication… incontournable, avec l’économie numérique.

31 mai 16

Le tri des emballages dans la salle de bain : un geste de toute beauté pour la planète ! par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifL'Oréal l'avait fait en son temps et y avait même associé une poubelle spéciale «salle de bain»… Mais les belles intentions n’ont pas été suivies des gestes. Quand le consommateur ne veut pas…

30 avril 16

L’emballage va devoir gagner en agilité, par Françoise Albasini, rédactrice en chef

Texte AlternatifTexte Alternatif«Un tsunami technologique» (1), «une évolution ? non une révolution» (2), «elle n’est pas en marche, elle court» (3)… C’est ? C’est… ? Non ce n’est pas une question pour un champion ... mais pour les acteurs de la consommation et de la distribution… en fait tous ceux concernés par ce qu’on appelle communément la grande conso ! De quel tsunami s’agit-il ? Celui du digital, évoqué par les observateurs (*) de ce secteur invités à la 3ème édition des Assises de la consommation. Leur analyse permet de mieux en comprendre les enjeux.

31 mars 16

Françoise Albasini, rédactrice en chef : Quand evian enlève son film, ce n’est pas du cinéma

Texte AlternatifPour le casting d’un feuilleton sur l’emballage, evian pourrait même jouer le premier rôle.

29 février 16

EDITORIAL de Françoise Albasini, rédactrice en chef : Tous coupables !

Texte AlternatifTexte AlternatifLe consommateur est un individu «bankable». Il faut donc le flatter et surtout ne pas le culpabiliser. Avec cette mode du politiquement correct, rien ne doit venir troubler le geste citoyen pour une planète verte, bleue…

1 novembre 15

EDITORIAL : L’emballage, une solution très COP21 par Françoise Albasini

Texte AlternatifTexte AlternatifL’emballage n’a pas attendu la COP21 pour adopter un langage «COPécien», du genre : «sauvons la planète, réduisons l’empreinte carbone, diminuons nos déchets…». Depuis longtemps, l’emballage «est» COPécien. En 20 ans, les allègements sont considérables. Ainsi, le pot de yaourt 125 g a maigri de 17%. Son poids est passé de 5,8 g à 4,5 g. Le tube en plastique lui a fondu de 18%. Il ne pèse plus que 18,2 g vs 25,4 g, soit 18% de volume en moins sur la période de référence. La barquette (plastique) du plat cuisiné a fondu de 40%, de 40 g elle affiche aujourd’hui sur la balance 23 g. Le sachet légumes 4è gamme est devenu le roi de l’allégement avec un -82% (3,5 g vs 20 g). Et tout ça sans que l’emballage ne perde ses fondamentaux : protection et sécurité du produit qu’il contient.

31 octobre 15

EDITORIAL : Une bonne nouvelle assombrie… C’est moche ça… par Françoise Albasini, rédactrice en chef.

Texte AlternatifTexte AlternatifBonne nouvelle du côté des PME. Selon une étude Nielsen réalisée pour la FEEF-Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France, qui rassemble plus de 700 entreprises indépendantes ou familiales, fournisseurs du grand commerce, les PME ont un poids grandissant dans les stratégies et le chiffre d’affaires des distributeurs. «Longtemps considérée comme des prestataires de services, à travers les marques distributeurs (MDD), ou des partenaires secondaires, avec leurs marques propres, les PME sont devenues depuis quelques années de véritables partenaires de la grande distribution. Ce que nous observons , c’est l’intérêt croissant des enseignes pour nos produits qui leur apportent de la différenciation. Il y a un véritable appétit de consommation pour les produits locaux et c’est générateur de chiffres d’affaires supplémentaires pour les distributeurs» a souligné récemment Dominique Amirault, président de la FEEF.

30 septembre 15

Le «BPA» français : vers un cas de jurisprudence ? Editorial de Françoise Albasini, rédactrice en chef.

Texte AlternatifTexte AlternatifLa France autorise les industriels à fabriquer et à exporter des emballages métalliques ou autres contenant du BPA, mais la France interdit - pardons - suspend - l’importation et la commercialisation sur son territoire de telles solutions. Cette décision du Conseil constitutionnel relative à la QPC que lui a posée PlasticsEurope (1) aurait dû déchaîner les foudres de tous ceux qui, vent debout, clament la dangerosité du BPA. Car elle signifie - si on voulait être très caricatural - que la France veut bien que les consommateurs du monde entier «s’empoisonnent» mais que la Haute Autorité française, dans sa grande sagesse, veille à la santé de ses concitoyens. Ils peuvent consommer en paix, rien ne viendra troubler leur digestion. Les pourfendeurs du BPA auraient dû monter au créneau et s’élever contre un jugement “inégalitaire“ ! On mesure toute l’incohérence de ces décisions…

31 août 15

L’emballage vit au rythme des fusac par Françoise Albasini, rédactrice en chef.

Texte AlternatifTexte AlternatifSealed Air, Bemis, Gerresheimer, Ampac, DS Smith Plc, Mondi (1)… Pendant la période estivale, les affaires ont continué… Les rachats, cessions et autres fusions-acquisitions (ou fusac pour les initiés des sociétés d’investissements) vont bon train dans le secteur de l’emballage. Comme le souligne le rapport que vient de publier le cabinet Capitalmind, intitulé «L’industrie mondiale de l’emballage - Grandes tendances et activités de fusions-acquisitions».

30 juin 15

Verallia vendu, et après ? par Françoise Albasini, rédactrice en chef.

Texte AlternatifTexte AlternatifVerallia est vendu et même bien vendu, selon les analystes financiers. En 2010, Pierre-André de Chalendar, pdg de Saint-Gobain, avait d’ailleurs annoncé que le Pôle Conditionnement ne serait pas bradé. Une affaire rondement menée avec Apollo qui met un terme à un processus entamé depuis 2010, officiellement. Processus qui a commencé de façon somme toute classique en avril de cette même année, par un changement de nom avec une «communication corporate définie autour de valeurs fortes». En décembre 2014, un «processus concurrentiel de mise en vente» est lancé.

31 mai 15

Editorial de Françoise Albasini, rédactrice en chef : Le co-branding dans l’emballage : des solutions marketées pour mieux séduire le consommateur

Texte AlternatifTexte AlternatifOn connaît le co-branding des marques, on connaît moins celui de l’emballage. Dans le premier cas, deux marques - en général que l’on peut qualifier de fortes - s’associent pour gagner en visibilité, pour accroître leur valeur ajoutée, pour augmenter leur part de marché. Elles croisent leur expertise, leur notoriété… Bref les raisons commerciales et marketing sont multiples mais toutes ont une même finalité : la satisfaction du client, du consommateur.

30 avril 15

Françoise Albasini, rédactrice en chef d'Emballage Digest. Lutte contre le gaspillage alimentaire : l’emballage ne profite pas assez de la liberté qu’il a de prendre du poids ou d’en perdre

Texte AlternatifTexte AlternatifLe rapport de Guillaume Garot (1) sur, la lutte contre le gaspillage alimentaire a été largement cité par les médias. Parmi les nombreuses propositions faites par l’ancien ministre délégué à l'Agroalimentaire, ce sont surtout celles qui s’adressent à la grande distribution qui ont retenu l’attention.

31 mars 15

L’emballage est pluriel, la consommation est plurielle, le consommateur est pluriel; Editorial de Françoise Albasini, rédactrice en chef.

Texte AlternatifTexte AlternatifLa consommation est plurielle car le consommateur est pluriel. Comme dans la famille Ours : papa, maman et bébé Ours. Ou celle des trois petits cochons…
Pluriel il y a, pluriel il doit y avoir... au rayon Emballage. Il faut des grands, des petits, des moyens formats, une UVC, des packs de 2, de 6, 8, 12… Bref, il en faut pour tous les goûts, pour tous les moments de consommation, pour toutes les saisons qui ont chacune leur critère multiplicateur (plus de glaces en été, plus de soupes en hiver…).

30 janvier 15

Editorial : De la résilience à la Résistance, par Françoise Albasini, rédactrice en chef.

Texte AlternatifTexte AlternatifJamais le mot résilience (1) n’aura eu autant de résonance qu’en ce début d’année. Résonance écrit parfois rai-sonnance. Une faute certes mais qui, entendu dans le sens de raison gardée, ne rebondit que mieux.

30 novembre 14

Le futur c’est déjà maintenant pour l’emballage, éditorial de Françoise Albasini, rédactrice en chef.

Texte AlternatifTexte AlternatifPour 82% des acheteurs de produits d’emballage et de conditionnement, tous secteurs confondus, l’emballage a un impact important sur les ventes, nous dit «L’Observatoire de l’Emballage 2014». Cet outil prospectif, initié en 2005 par le Salon de l’emballage, met en perspective l’offre et la demande dans le secteur de l’emballage en France. 89% de ces mêmes acheteurs ont également dit qu’ils innoveront sur ce point à horizon 2017…

30 octobre 14

La French connexion alimentaire : deux atouts pour une croissance, éditorial de Françoise Albasini, rédactrice en chef.

Texte AlternatifTexte AlternatifMême si les Français ont un peu moins confiance dans la qualité des produits alimentaires (1), reste que la réputation française demeure forte à l’international. Aussi, avec un euro faible et une demande en hausse de produits sains outre-Atlantique, la french connexion de l’agro-alimentaire dispose d’une fenêtre de tir pour gagner des parts de marchés aux États-Unis.

30 septembre 14

EDITORIAL: e.commerce, m.commerce… un circuit où l’emballage a toute sa place par Françoise Albasini, Rédactice en chef

Texte AlternatifTexte AlternatifQue l’on parle de e.commerce, de commerce connecté ou de m.commerce (achats à partir de mobiles ou de tablettes), il y a toujours un emballage dans le circuit du type BtoB, BtoC ou BtoR (retailer). Quelle que soit sa catégorie (primaire, secondaire, tertiaire..), l’emballage doit protéger le produit qu’il contient et assurer son transport jusqu’à son point final. Et ce, dans des délais de plus en plus rapides.

30 août 14

Editorial de Françoise Albasini, rédactrice en chef - Vente des antibiotiques à l’unité : la simplification complexifiée

Texte AlternatifTexte AlternatifLa langue française traduite en texto, SMS et autre Twitter n’a pas encore gagné la haute administration. Il est vrai aussi que la simplification administrative est actuellement en chantier. En tous les cas, différents documents liés à l’expérimentation de la «dispensation» d'antibiotiques à l'unité est un modèle du genre. Il est vrai que l’affaire est sérieuse puisqu’il s’agit de notre santé.

30 juin 14

Editorial de Françoise Albasini, rédactrice en chef : La suspension du BPA : pour nombre d’acteurs concernés c’est plié… mais pas forcément pour la loi française

Texte AlternatifTexte AlternatifLe BPA fait encore beaucoup parler de lui alors que pour nombre d’acteurs concernés par sa suspension dans les emballages alimentaires à partir du 1er janvier 2015, c’est une affaire «pliée». Au point qu’au terme suspension a vite été substitué celui d’interdiction.«Il faut savoir tourner la page et regarder l’avenir» a fait remarquer récemment Guy Montlahuc, directeur général adjoint du CTCPA. (1)

30 mai 14

EDITORIAL de Françoise Albasini, rédactrice en chef. Attention à ne pas faire du savefood washing

Texte AlternatifTexte AlternatifOn connaît le greenwashing…. attention au savefoodwashing qui n’est pas loin.