Texte AlternatifTexte AlternatifCe pouvait être le tube de cet été. Cacophonie. Vilipendé par la vague « Economie circulaire », le plastique a vu son image écornée. Si les autorités pointent du doigt son usage unique, difficile de revenir en arrière. Dans l’inconscient collectif, l’emballage plastique doit céder sa place. Cet été, Amazon en a fait les frais. Le géant du e-commerce, qui livre entre 4 et 5 milliards de colis chaque année dans le monde, a choisi de remplacer aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne ses enveloppes cartonnées par des emballages plastiques, plus légers et non recyclables. Mal lui en a pris. Le groupe de Jeff Bezos essuie depuis les foudres des consomm’acteurs.