N°627 - Machines&technologies - Editorial


 

 

 

Françoise Albasini, rédactrice en chef

 



Inventaire à la Prévert : la FREC en chiffres

 

5 mois de travaux, de novembre 2017 Ă  mars 2018.
4 ateliers de réflexion sur différents thèmes dont celui sur les plastiques, la consommation et production durables, la fiscalité.
Plus de 200 participants : entreprises, associations, collectivités, experts.
Plus de 20 réunions d’ateliers au total.
Plus de 100 contributions Ă©crites des parties prenantes.
2 phases de consultation du public en ligne totalisant 5 000 contributions citoyennes.
20% des emballages plastiques effectivement recyclés quand la moyenne européenne est de 30%.
1 déjeuner avec Edouard Philippe, Premier Ministre, pour tous les membres du comité de pilotage de la FREC, à l’Hôtel de Matignon après la présentation officielle de la FREC à Mayenne.

 

• Réduire de 30% la consommation de ressources par rapport au PIB d’ici à 2030 par rapport à 2010.
• Réduire de 50% les quantités de déchets non dangereux mis en décharge en 2025 par rapport à 2010.
• Tendre vers 100% de plastiques recyclés en 2025.
• Economiser l’émission de 8 millions de tonnes de C02 supplémentaires chaque année grâce au recyclage du plastique.
• D’ici 2022, tous les centres de tri seront modernisés.
• Triman obligatoire, à compter de 2021, sur les emballages.
• Imposer d’ici 2020 l’installation de filtres de récupération des particules de plastiques sur les sites où celles-ci sont produites ou utilisées.
• Réaliser d’ici fin 2018 une revue des labels environnementaux les plus pertinents.
• Mobiliser l’échelon européen pour interdire l’usage des plastiques fragmentables et les contenants en polystyrène expansé pour la consommation nomade ainsi que les microbilles de plastique.
• Qu’au moins 50% des distributeurs automatiques de boissons, déployés dans les services de l’Etat et chez ses opérateurs, différencient, au niveau des prix, l’achat avec ou sans gobelet d'ici 2021.
• Créer jusqu’à 300 000 emplois supplémentaires, y compris dans des métiers nouveaux.
• Déployer un dispositif d’ambassadeurs de l’économie circulaire.
• Encourager le déploiement de composteurs éducatifs dans les écoles primaires.