N° 628 - Machines&Technologies - Actualité

 

 



Le groupe Raja vise un CA 2018 de 640 M€ pour fêter son 64è anniversaire
Les ambitions de croissance du groupe Raja passent moins par une extension géographique, le groupe couvrant déjà 18 pays européens (quoique le groupe pourrait accélérer son développement en Scandinavie), que par une croissance externe. Un objectif dont la pdg, Danielle Kapel-Marcovici, ne fait pas mystère. Le groupe qui compte actuellement 22entreprises et 11 centres de distribution est toujours à l’écoute d’une opportunité, dit-elle. Une opération qui peut se faire aussi bien dans son périmètre de savoir-faire que vers un élargissement de son offre pour gagner d’autres marchés. Mais toujours dans l’univers de l’emballage qui est «un métier avec son univers et son expertise». C’est d’ailleurs sur cette compétence que le groupe va proposer des services experts (encadré ci-contre).

 

Pour l’heure, le groupe, qui a bien commencé 2018 (dans la continuité de 2017), se montre optimiste sur les perspectives de ce 2è semestre. Fêtant cette année son 64è anniversaire, il prévoit de rajouter un zéro pour atteindre 640 M€ fin de cette année. Un chiffre tout à fait réaliste avec une croissance interne de 10%, soit 2 points de plus comparée à celle de l’an dernier qui a été une bonne année. En effet, le groupe Raja a inscrit en 2017 un chiffre d’affaires de 561 M€ dont 300 M€ assurés par l’activité France opéré par Raja et Cenpac. Les 40% du CA groupe restant ont été opérés par l’activité hors France dont une partie apportée par la société allemande Udobar que le groupe a racheté et qui a contribué pour 20 M€(chiffre d’affaires couvrant la période août-décembre 2017).

 


La dirigeante de Raja attribue les bons résultats de son groupe à l’étendue de son offre (emballages, systèmes d’emballage, emballage sur-mesure…) et sa diversification (marché industriel, snacking, hygiène, art…), à la rapidité de livraison en 24h garantie pour 80% des commandes en stock, et à une écoute des clients qui passe, notamment, par un outil multicanal où si le digital est important, le catalogue papier reste encore un pilier d’information, tout comme le réseau de commerciaux au téléphone. Le groupe travaille à la refonte de ses catalogues qui intègrent via le QR code des témoignages clients. Le groupe a revu également son site pour l’adapter au format smartphone. Pour faciliter la re-commande, le groupe n’a pas adopté le dash buttom, mais un simple QR code suffit à lancer la demande de renouvellement.

 

Un service formation dédié au poste Emballage
Spécialiste de l’emballage, le groupe Raja dispose dans ses centres de distribution de nombreux postes pour gérer les commandes d’emballages et les livrer à ses clients. Ces postes constituent de véritables piliers de performance du groupe. L’expertise qu’il a développée dans ce domaine commence à intéresser certains de ses clients qui doivent eux aussi optimiser et valoriser la performance de leurs postes Emballages. Le groupe réfléchit à structurer un véritable service, intégrant une formation qu’il pourrait proposer à ces clients.

Avec le développement de la gratuité qui accompagne les livraisons dans le e.commerce, le groupe a consenti lui-aussi quelques rabais à ses clients. Ainsi, le montant d’achat est passé de 250 HT à 200 HT pour bénéficier de la gratuité de livraison, comme il a baissé aussi le prix de ses emballages bestsellers.

 

Le groupe va également revoir en septembre sa stratégie CRM avec salesforce, un nouvel outil relation client que toutes les sociétés du groupe adopteront pour partager les mêmes systèmes d’information. C’est aussi vers une mutualisation de l’offre à travers les sociétés qui le compose que le groupe s’oriente. Avec notamment RajaMarket qui illustrera ainsi l’offre européenne du groupe avec 200 000 produits dont 80% en stock. C’est également au niveau des équipes que l’on parle de fusion. Ce qui va être le cas de celles de Cenpac et Raja.