E

N° 649 - Machines&Technologies - Actualité


 

 

An efficient production of toothbrushes
The Boucherie Borghi Group, a Belgian designer of machinery for brush manufacturers worldwide, and Illig, a global supplier of thermoforming systems and mold systems for thermoplastics, announced their partnership. The cooperation of both companies will strengthen the manufacturing and packaging of products in the fields of oral care, medical care and personal care. The Boucherie Borghi Group offers numerous solutions for the production of toothbrushes, household brooms and brushes, technical and industrial brushes and articles for personal care. Thanks to the cooperation, customers receive complete solutions, from production to the product ready for sale. Illig’s new “cardboard blister” packaging system with flexible transport pallets complements Boucherie´s machine portfolio for toothbrush production. In-line with the ecological vision of the Boucherie Borghi Group, this highly efficient machine, which is available in a variety of automation levels, is a perfect fit in the Boucherie machinery range for the toothbrush industry. With this bundled expertise, they can respond quickly to global market changes and present their products perfectly.

Revêtements antimicrobiens : partenariat entre Siegwerk et Varcotec
Siegwerk, l’un des principaux fournisseurs d’encres d’imprimerie pour l’emballage, et Varcotec, spécialiste des vernis de surimpression, ont conclu un partenariat de distribution de la technologie de revêtement antimicrobien Lock 3 de Varcotec dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Il s’agit d’un vernis de dispersion, premier en son genre sur le marché, basé sur le principe de la photo-dynamique, particulièrement utile pour lutter contre les contaminations microbienne (virus, bactéries et champignons) des emballages. Ce vernis de surimpression à base d'eau permet une désinfection permanente et indépendante des surfaces imprimées à la lumière ambiante ou en plein jour. Le Lock 3 intègre un photo-catalyseur activé par la lumière visible et qui, par transfert d’énergie, absorbe l'oxygène ambiant. Une réaction qui entraîne la formation d'oxygène singulet, tuant efficacement les germes en oxydant leur enveloppe. L'efficacité de ce vernis a déjà été validée par plusieurs institutions de test indépendantes, sur papier et carton pour les bactéries (selon la norme ISO 22196) et les particules virales infectieuses (selon la norme ISO 21702). Selon ces mêmes tests, l’effet photo-dynamique est temporairement suspendu dans l’obscurité, mais il est réactivé immédiatement après une nouvelle exposition à la lumière, et le vernis reste efficace jusqu’à trois ans. Des tests supplémentaires contre d'autres souches de virus, y compris trois membres de la famille des Coronavirus, sont actuellement en cours dans le cadre d’une phase d'essai. La solution est d’abord disponible en Allemagne, et sera lancée dans la région EMEA d’ici la fin de l’année.