E

N° 623 - Machines&Technologies - Actualité


 

 

 

Davantage de déchets collectés en 2016
Au regard des chiffres 2016 du marché du recyclage que publie Federec et son observatoire statistique, l’optimisme est de mise selon les professionnels. «L'année noire que nous avons connue en 2015 pourrait n'être bientôt qu'un mauvais souvenir. Car, même si la chute du prix des matières nous a impactés, le dernier trimestre 2016 et les perspectives 2017 nous donnent toutes les raisons de croire en un avenir meilleur» décrypte Jean-Philippe Carpentier, Président de Federec.

 

Verre : un tonnage ménager stable (1)
Les tonnages de verre collectés en 2016 ont progressé de 2.4% à 2,31 Mt par rapport aux volumes de 2015 (2,26 M€). La répartition entre le verre ménager et le verre industriel se maintient, de l’ordre de 90-10.
Le verre d’emballage, qui reste un marché assez stable, est soumis toutefois aux fluctuations de la consommation des ménages et des conditions météorologiques, qui impactent celle-ci. Dans l’ensemble, la qualité du gisement collecté a tendance à diminuer avec le temps. Cependant, avec les équipements de tri de plus en plus perfectionnés, les taux de valorisation sont toujours en augmentation et la qualité du calcin, d’une importance capitale pour les verriers, est conforme aux attentes, souligne Federec.
Durant l’année 2016, Federec Verre a travaillé à la réalisation d’une liste de préconisations techniques et organisationnelles afin d’améliorer la qualité des conteneurs de collecte de verre en France. Ce travail permettra d’améliorer le taux de collecte national, qui atteint aujourd’hui plus de 80%.

(Source : Federec)

Federec représente les acteurs du recyclage au sein d’une organisation fédérale qui comprend 8 syndicats régionaux dont plusieurs s’occupent du recyclage des matériaux d’emballages (1) : papier-carton, verre (encadré ci-contre), plastique… et 13 branches représentant la diversité des métiers et des branches d’activité. Sa mission est de promouvoir le recyclage et ses métiers, de représenter, informer et accompagner les entreprises du secteur.
Comme le fait remarquer Jean-Philippe Carpentier, le secteur du recyclage et de la valorisation des déchets constitue l’un des piliers reconnus des éco-industries françaises avec un bilan CO2 avantageux, préserve les matières premières en gérant la «mine de surface», et contribue à la gestion de matières stratégiques de l’industrie française et européenne.

 

Le volume de tonnes collectées a dépassé les 100 millions, soit + 2,2% vs 2015. Cette hausse qui a bénéficié à l'ensemble des filières est due en partie aux leviers règlementaires, dont le décret 5 flux (2), ainsi que l'extension des consignes de tri ou encore les leviers économiques qui ont permis la reprise de la consommation.

 

Recyclage : un fort maillage sur le territoire
La concentration des entreprises de recyclage est fonction de la concentration industrielle et de la population, indique Federec. La structure de l’industrie du recyclage en France, qui compte 2 160 établissements, constitue une trame très présente sur l’ensemble du territoire. La région Rhône-Alpes Auvergne reste en tête du palmarès en concentrant 15% des établissements consacrés au recyclage contre 14% l’année précédente. Avec 94 chantiers, la Bretagne compte 4% de l’ensemble des entreprises de recyclage et ferme la marche de ce classement.

Mais si le tonnage collecté a été important, le chiffre d'affaires, lui, est resté stable. Il s’élève à 8 147 M€. Raison avancée : la baisse du coût des matières premières. Si le nombre d'établissements a diminué (surtout dans le Grand Nord-Ouest), la structure de l’industrie du recyclage en France se caractérise par un maillage fort sur le territoire (encadré ci-contre).
Les entreprises du secteur ont continué à investir, et ce massivement à hauteur de 465 millions d'euros, elles ont aussi procédé à des embauches (hausse de 2,5% des effectifs)…
Reste à transformer l’essai entre tonnage collecté et prix d'achat et de vent, obligeant les professionnels à un véritable exercice d'équilibriste. Plusieurs solutions sont mises en avant par les professionnels du secteur, dont plusieurs font partie des objectifs de la Feuille de route de Mars 2018, fixé par le ministre Nicolas Hulot (3) : optimiser l'orientation des flux des déchets vers le recyclage plutôt que vers l'enfouissement. Cet objectif semble recueillir le consensus. Tous les intervenants à la 4è Édition matinale parlementaire sur la Politique des déchets et l’Économie circulaire étaient d’accord pour favoriser l’inversion de ces volumes.

 

Autre point demandé par le secteur : déployer les débouchés des matières. Dans cette optique, le plan Orplast 2016 s'est révélé bénéfique, note Federec. Il faut, dit-il, concrétiser des pistes de réflexion en cours telles que la mise en place du certificat CO2 pour monétariser les bénéfices environnementaux du recyclage, ou encore adopter des contraintes règlementaires d'intégration de matières recyclées dans les produits manufacturés.

 

«Il y a pas mal de pistes de réflexion intéressantes et les perspectives sont encourageantes, mais restons vigilants, notamment face aux récentes déclarations de la Chine à l’OMC qui souhaite interdire l’entrée sur son territoire de certaines catégories de matières premières de recyclage. Ce blocus, couplé à un coût faible des matières premières fossiles, pourraient fortement influer sur la tendance positive du moment et retarder l'atteinte des objectifs fixés à savoir : recycler 100% du plastique et diviser par deux les déchets mis en décharge» analyse Jean-Philippe Carpentier qui ajoute «n'oublions pas ce vieil adage : l'union fait la force».

 

(1) Papiers-cartons, verre (Cyclem), BTP, métal, métaux non ferreux, textiles, plastiques, palettes&bois, bio-déchets et CSR, Solvants (2) Suite de la transposition de la directive cadre déchets de 2008, le décret dit "5 flux" impose depuis le 1er juillet 2016 le tri des déchets de papier, métal, plastique, verre et bois dans le cadre de leur activité pour une grande partie des entreprises (3) Voir ebonus du 6 novembre 2017 sur emballagedigest.com