E

N° 653/654 - Machines&Technologies - Actualité




Ralentissement confirmé pour le marché italien des machines d’emballage
Selon le dernier rapport économique du département de recherche MECS-Ucima, le marché national des machines d’emballage a affiché un retrait de 5% en 2020 par rapport à 2019, pour se stabiliser à 7,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un résultat lié, pour l’organisation professionnelle, à la situation économique difficile engendrée par la pandémie à la Covid-19. Bien que certains secteurs tels que les industries alimentaires ou pharmaceutiques ont affiché de solides performances, celles-ci n’ont fait qu’atténuer les pertes de fin d’année à l’échelle globale. Les ventes destinées au seul marché italien ont reculé de 6,8%, pour atteindre 1,5 milliard d’euros, tandis que les exportations du pays ont subi une perte de 4,5%, à 6 millions d’euros. Malgré ces chiffres, l’Ucima estime le «secteur robuste» et espère une reprise pour 2021, même si elle reste prudente face à l’incertitude qui plane encore sur les prochains mois. Pour venir en aide à l’industrie, le gouvernement italien a annoncé le lancement d’un plan de soutien national Industrie 4.0 d’un montant de 24 milliards d’euros, afin d’accompagner les industriels du secteur à investir en faveur des nouvelles technologiques et les soutenir au travers d’allégements fiscaux.



La Palette Rouge et XPO Logistics renouvellent leur collaboration
Partenaire depuis 2004, La Palette Rouge (LPR) et XPO Logistics prolongent leur collaboration d’une nouvelle durée de 20 ans, afin de poursuive l’accompagnement des entreprises à atteindre leurs objectifs en matière de solutions logistiques sûres et durables. Avec cet accord, XPO continuera sa gestion des centres de services LPR à Mossend, Sywell et Avonmouth, ainsi que du nouveau centre situé à Grays, dans l’Essex, destiné aux services de traitement thermique, conforme à la réglementation phytosanitaire sur les matériaux d’emballage en bois utilisés dans le commerce international. « Ensemble, nous avons travaillé dur pour optimiser la supply chain de nos clients et réduire leur empreinte carbone. Nous sommes maintenant impatients de faire bénéficier nos clients de la capacité de stockage, du rendement et de la couverture géographique qu'offre notre nouveau centre de services », commente Simon Wood, directeur des opérations de LPR Royaume-Uni et Irlande.

Universal Robots passe le cap du 50 000ème robot collaboratif
Le marché des cobots se porte bien : un taux de croissance annuel composé de 30,37% est attendu entre 2020 et 2025 selon le cabinet d’étude ResearchAndMarkets. Preuve en est avec le nouveau cap franchi par l’un des principaux acteurs du secteur. Universal Robots annonce la vente de son 50 000ème cobot au fabricant allemand Vema. Pour célébrer ce seuil symbolique, son président, Jürgen Von Hollen (photo), a décidé de remettre personnellement ce robot collaboratif à Vema Technische Kunststoffteile GmbH et Vema Werkzeug-und Formenbau GmbH, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sur le site de l’entreprise, à Krauchenwies-Göggingen, en Allemagne. Le nouveau cobot de la société allemande s’ajoute à une collection de trois autres robots collaboratifs déjà utilisés pour des tâches de Pick & Place et autres applications en fin de ligne de production. Grâce à son parc de cobots, l’entreprise peut désormais fonctionner 24h sur 24. «Nous avons augmenté notre productivité de manière remarquable, tout en améliorant la qualité de notre production. Nos employés sont libérés d'un travail pénible pour se concentrer sur les opérations de contrôle qualité. Le fait que les cobots n'aient pas besoin de garder une distance de sécurité ou de subir une quarantaine a également été un grand avantage dans le cadre de la crise sanitaire due au Covid-19», ajoute Christian Veser, directeur général de Vema.