N° 615 - Machines&Technologies - Alimentaire/Show room

 

 

 

VFFS : étiquetage et objet promotionnel à grande vitesse
Avec l’objectif de devenir le seul fabricant mondial à proposer un système d’emballage clé-en-main entièrement intégré, tna a présenté au dernier Pack Expo le tout premier système d’emballage VFFS grande vitesse, avec équipement d'étiquetage et d'insertion intégré (bons d’achats par exemple), dit-il. Monté directement sur la tna robag, l'équipement d'insertion et d'étiquetage de Unique Solutions (acquis par tna en novembre 2015) ne nécessite pas d'espace supplémentaire et, de plus, se configure et se contrôle via l'écran de contrôle de la tna robag.
Selon la taille de l'étiquette/l'insertion, l'équipement assure des vitesses de plus de 450 étiquettes et 500 insertions par minute, «apportant ainsi aux clients le plus haut niveau de performance pour un seul et même système d’emballage» précise le fabricant. Outre l'insertion d'éléments 2D comme les bons d'achat, la robag permet également ceux en 3D, par exemple des morceaux de jeux, des petits objets à collectionner ou insérer des petits sachets de sauce ou d'assaisonnement. Les possibilités d'ajouter une valeur supplémentaire aux produits sont pratiquement illimitées.
«Nous nous sommes toujours engagés à aider nos clients en leur proposant des systèmes complets clé-en-main et, pour la première fois, nos ingénieurs ont pu parvenir à une intégration complète du matériel et du logiciel de ce type d'équipement à un système d’emballage VFFS grande vitesse. Nous sommes fiers d'être le seul fournisseur capable de proposer une solution d’emballage clé-en-main entièrement intégrée, accompagnée d’une ensacheuse, une balance, un détecteur de métaux et tout l'équipement auxiliaire tels qu'un équipement d'insertion et d'étiquetage, des lecteurs de codes-barres et une technologie de soudure automatique» a déclaré le constructeur.

 

A first ever high-speed vffs packaging system with integrated labeler and inserter
tna has launched the first ever VFFS packaging system with fully integrated labeler and inserter, making it the only manufacturer in the world that offers a completely integrated turnkey packaging system. Available as part of tna’s flagship robag® packaging system, the patented labeling and inserting technology enables the high-speed application of promotional labels and/or insertion of value-added two-dimensional items, such as coupons, and three-dimensional items like toys or dry or liquid-filled sachets into primary packaging. Directly mounted onto the tna robag, the inserter and labeler from tna’s Unique Solutions brand do not require any additional floor space and are easily configured and controlled via the tna robag control screen. This allows for a simple setup and complete ease of operation. Depending on the size of the label/insert, the integrated equipment delivers unprecedented speeds of over 450 labels and 500 inserts per minute, offering customers the highest level of performance in a single packaging system.

 

 

Une ligne aseptique de bout en bout
Souhaitant commercialiser ses jus de fruits, smoothies et nectars de fruits dans des emballages PET, Jus de Fruits d'Alsace (filiale de LSDH) a investi dans une ligne de soutirage aseptique. Elle comprend une souffleuse aseptique, qui fait partie d'un bloc de remplissage souffleuse. Il s’agit d’un Contiform AseptBloc de Krones avec un rendement de 30 000 bouteilles par heure.
Après la désinfection des préformes à l'aide de H2O2 sous forme gazeuse, le bloc produit les bouteilles dans la souffleuse aseptique puis procède à leur soutirage aseptique. Les bouteilles et le produit de soutirage bénéficient ainsi d'un traitement aseptique de bout en bout. Cette solution a été retenue car elle préserve la qualité des jus. Mais outre la sécurité microbiologique élevée, le Contiform AseptBloc offre une rentabilité qui permet au conditionneur de réaliser des économies d'eau, de produits chimiques et d'énergie, assure le concepteur. En effet, la ligne ne nécessite ni installation UHT d'eau stérile ni centre d'hygiène et le mode de production ne consomme pas d'eau.

 

 

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°615 - Février 2017