N° 619 - Machines&Technologies - Alimentaire/Show room

 

 

 

Des lubrifiants pour les machines d’emballages alimentaires
Garantir une production d'emballage hygiénique est indispensable pour tous les producteurs d'emballages quand ceux-ci sont en contact direct ou indirect avec les produits alimentaires (1). Dans ce contexte, la qualité des huiles lubrifiantes contribue au bon fonctionnement des machines d’emballages, explique Bobst qui propose une nouvelle gamme de lubrifiants enregistrés en classe H1 par l’organisme indépendant NSF International. «Nos lubrifiants, entièrement synthétiques, préviennent tout risque de contamination. Ils sont également plus respectueux de l’environnement».
Toutes les machines de production d'emballages, des presses à imprimer aux plieuses-colleuses, des onduleuses aux presses à découper, ont occasionnellement des fuites de lubrifiant, provenant de pièces en mouvements, sur les emballages qu'elles produisent, estime Bobst qui note que certains lubrifiants à base d'huile non minérale peuvent endommager sérieusement l'équipement de production.
Précisément le programme Bobst vise à développer des lubrifiants de qualité alimentaire adaptés à des machines telles que des découpeuses et plieuses-colleuses, explique le constructeur suisse. «Nos équipes de recherche et développement ont passé des milliers d'heures à tester différents lubrifiants de qualité alimentaire afin d'être sûrs que leur utilisation n'endommage pas les machines dans lesquelles ils sont utilisés. L'huile ne doit pas être testée uniquement sur un type de machine, mais sur toute une gamme de machines. Il a fallu, par exemple, déterminer si un lubrifiant de qualité alimentaire donné était approprié, par exemple, pour la lubrification du train de chaînes des barres de pinces sur les Autoplatine®».
Les lubrifiants Bobst NSF-H1 sont à base d'huiles synthétiques contenant une huile à base de polyalphaoléfine (PAO) de qualité alimentaire, à laquelle s'ajoutent, selon le type d'application, des préformulations d'additifs de qualité alimentaire hautement performants. Les caractéristiques de ces lubrifiants assurent des performances égales ou supérieures à celles des produits à base d'huile minérale qu'ils remplacent, assure le constructeur.
Bien qu'il existe plusieurs types de lubrifiants disponibles sur le marché, pour les produits alimentaires, Bobst explique que, contrairement à la gamme qu’il propose, la plupart ne possèdent pas les propriétés de lubrification ou de nettoyage requises pour les machines de production actuelles.
Ces lubrifiants sont souvent à base d'«Huile Blanche Médicale» qui est obtenue par craquage de l'huile minérale brute afin de supprimer tous les composants dangereux. «Malheureusement ce sont ces mêmes composants dangereux qui procurent les caractéristiques lubrifiantes» indique la société. «Ainsi, une préformulation d'additifs est nécessaire pour leur redonner leurs propriétés lubrifiantes tout en satisfaisant aux exigences de la classification H1. Les caractéristiques de base de l'Huile Blanche sont inférieures à celles de base de l'huile synthétique PAO que nous utilisons dans nos lubrifiants Bobst NSF-H1».
D'autres huiles de base, telles que les polyglycols, présentent de bonnes propriétés de lubrification, mais peuvent attaquer les joints et la peinture protectrice, met aussi en garde Bobst. «Cela obstrue le circuit de lubrification et provoque ainsi de très graves dommages».
Le programme de migration complet permettant de passer de lubrifiants à base d'huile minérale à des produits de qualité alimentaire NSF-H1 peut être utilisé pour transformer des machines de production d'emballages Bobst. Le processus implique un audit initial concernant la lubrification de la machine et une analyse en laboratoire de ses huiles. «Nous procédons ainsi, afin de nous assurer que la machine ne cache pas d'autres problèmes» explique Bobst.
Kingston Carton est le premier fabricant de boîtes au Royaume-Uni à avoir profité du programme Bobst en adaptant deux Autoplatines® Visioncut qui produisent ses emballages alimentaires et ses plieuses-colleuses, aux lubrifiants de qualité alimentaire.

 

(1) Mais aussi les machines d’emballages des produits de beauté ou des médicaments.

 

 

Des machines pour les poches
Avec l’objectif de «rester le partenaire de référence du marché de la poche», Volpak a présenté à Interpack 2017 plusieurs solutions dont la SI 440, la dernière machine horizontale de remplissage de poche. Conçue selon les principes de l'industrie 4.0, la machine présente une «haute performance combinée à une polyvalence et une grande flexibilité» souligne le constructeur. Elle accepte une large variété de produits, comme ceux qui nécessitent une production élevée pour des petites et moyennes contenances (de 0,25 litres jusqu'à 200/spm) ou des lots demandant un large format de remplissage (jusqu'à 2 litres pour produits liquides ou solides).
La société du groupe Coesia a également présenté un type d'emballage destiné aux produits alimentaires tels que ketchup et sauces et qui prend de plus en plus d'importance outre-Atlantique. Il réunit de nombreux avantages, tant pour les stratégies de communication client que pour le consommateur final, souligne la société espagnole : la poche Standcap. Elle garantit une distribution optimale du produit par pression (squeeze), sa conservation parfaite et l’élimination pratique de l'emballage.
Pour se développer en Amérique du nord, en Asie du Sud et en Inde, la société continue d'investir fortement dans la technologie : une nouvelle solution continue de mouvement à grande vitesse est en cours de développement. «Elle devrait voir le jour au cours des prochaines années et devenir un nouveau point de référence du marché» annonce le constructeur espagnol.
Le développement de la gamme actuelle se poursuit en offrant, en standard, des fonctionnalités telles que l'assistance à distance, tout en économisant l'énergie et du matériel d'emballage. Pour maintenir son niveau élevé technologique, Volpak indique allouer environ 12% de son chiffre d'affaires à la R&D.

 

Machines for pouches
The Spanish company Volpack, part of Coesia, is preparing for the challenges of the future with renewed optimism, with the aim of remaining the "Pouching Partner" of global reknown. in Interpack the company has presented the SI 440, the latest horizontal form-fill-seal pouch machine. The machine adapts to a variety of needs: from projects requiring high production of small and medium sizes (from 0.25 litres with and output of up to 200/spm), to batches requiring large format processing (up to 2 litres, for liquid or solid products). On booth of Coesia, Volpack has presented the Standcap Pouch : a packaging type that is taking more and more of a foothold in North America and has many benefits, both for customer communication strategies and for the final consumer. The Standcap Pouch ensures optimum delivery of the product by pressure "squeezing", perfect preservation of the product and ultimately disposal of the packaging, which is particularly suitable for the packaging of food products such as ketchup and sauces, which are widely used in countries such as the United States.
Not surprisingly, North America is the main market Volpak aims to expand in, followed by Southeast Asia and India. To do this, the company continues to invest heavily in technology: a new continuous high-speed motion solution is in the process of being developed, which will see light in the next few years and become a new market reference point.

 

 

 

 

 

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°619 - Juin 2017