cosmopack
   
N° 646 - Machines&Technologies - Alimentaire/Show room

 

 

 


Des barquettes rapidement scellées
Dédiée aux petites entreprises et au développement de nouveaux produits, la nouvelle soudeuse de barquettes à table rotative et à deux emplacements GTR est semi-automatique et entièrement portable. Développée par le spécialiste du scellage Proseal, la GTR est dotée d’une alimentation automatique du film et d’un système d’alignement des outils de haute précision. Autre avantage de la GTR : son fonctionnement rotatif permet de charger de nouvelles barquettes pendant que les précédentes sont scellées, contrairement aux machines manuelles traditionnelles où l’opérateur doit attendre que chaque barquette soit scellée. Résultat : des vitesses de scellage plus élevées, jusqu’à 30 barquettes par minute. La GTR est dotée d’un écran de commande piloté par des menus, avec contrôle étape par étape des affichages d’erreur et d’état, et un compteur de barquettes par lot. Son design permet un changement de format de barquette à une autre en moins de deux minutes.

 

 

Filling machine for liquid or semi-liquid products
Premia WS filler developed by Technibag is designed to meet filling needs of liquid or semi-liquid products (jam, milk, dairy creams, edible oils, egg products, fruit juices...) in flexible bags (BIB, Pouch). It allows high speeds, up to 540 bags of 3L/h as well as an easy management of bag or recipe changes. In Web mode, it operates automatically without any manual bag insertion. The patented cutting tool provides productivity and comfort increases. A stainless-steel conveyor can be fitted under the roller work surface to ease the packing in the box. Premia WS can be equipped with a laminar flow hood for even greater food safety during filling.

 

 

Optimiser la production de sacs à pain
Spécialiste et fabricant de sacs en papier pour le marché de la boulangerie, Marco Emballages, basé dans le Nord (59), vient de s’équiper d’une nouvelle machine Matador de Garant, une filiale de Windmöller & Hölscher (W&H), distribué en France par PBH. Il s’agit de la troisième machine Matador dans laquelle l’entreprise nordiste a investi depuis 2015, pour une production totale de 12 millions de sachets par mois, déclinés dans une grande variété de formats. Et c’est justement cette diversité qui a poussé Marco Emballages à s’offrir une nouvelle Matador : habitué à devoir changer de séries régulièrement et à en produire de petites, l’entreprise se devait d’être la plus réactive possible. Les Matador, entièrement automatiques, sont capables de traiter sur une seule ligne à partir des bobines de papier, le formatage, l’impression en quadri et la découpe. Elles sont versatiles, et peuvent donc traiter une grande diversité de formats, «du quasi sur-mesure» selon Marc Goddyn, patron depuis 2002 de Marco Emballages. Avec des réglages intermédiaires simplifiés, les Matador ne nécessitent l’intervention d’un seul et unique.

 

 

 

 

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°646 - Mars 2020