N° 619 - Machines&Technologies - Alimentaire/Dossier


 

 

La robotique conjugue performance et simplicité
L'adaptativité et l'auto-apprentissage donnent aux robots une dextérité presque humaine en présence de produits à géométrie variable ou de situations imprévues. La robotique « collaborative » promet quant à elle une extrême facilité de mise en œuvre.

 

On n'a encore rien vu en matière d'automatisation dans l'agroalimentaire… C'est du moins l'impression qui se dégage au vu des possibilités de la robotique adaptative et des avancées récentes d'un spécialiste tel que Siléane. «Grâce à l'intelligence artificielle, nous sommes en train de passer du robot industriel capable de s'adapter à des changements de situation limités par rapport à des gestes qu'on lui a appris, à une machine autonome ayant la capacité d'apprendre au fur et à mesure et de se reprogrammer sans aide extérieure» expose Hervé Henry, pdg et fondateur de cette entreprise stéphanoise née en 2002. L'une des finalités de cet auto-apprentissage est la prise en charge d'une manière presque humaine de certaines manipulations complexes, comme celle des bananes enchevêtrées dans une caisse, par exemple.
Sous le nom de Kamido(en référence au jeu d'adresse Mikado), Siléane propose ainsi des robots sachant à chaque instant déterminer le meilleur objet à extraire d'un vrac volumique. «Notre métier consiste à développer les yeux, les mains et l'intelligence de l'application demandée par le client : 70% de notre valeur ajoutée résident en fait dans le logiciel» précise Hervé Henry. En pâtisserie, cette intelligence sera mise à contribution pour déposer des fruits sur des tartes ou confectionner des assortiments de petits fours. Et d'autant mieux avec le nouveau système de vision Double Reflex. «Avec une première caméra à la prise et une seconde à la dépose, il est possible de recaler en temps réel la trajectoire du bras et donc de s'affranchir du déplacement des réceptacles et des ingrédients au cours du process».
Baptisée Flowpick, la gamme de robots pick & place Siléane est, quant à elle, déclinée en trois versions (Flowpick 5, 10 et 15) qui différent par les cadences (50 à 150 coups/minute), le nombre d'axes (quatre ou six) et les charges (jusqu'à 10 kg). L'entreprise conçoit également des solutions spéciales sur la base de bras et de manipulateurs d'origine
Stäubli, Fanuc ou ABB. Chez ce dernier constructeur, le secteur agroalimentaire apprécie notamment le FlexPicker IRB 360 (charge de 1 à 8 kg) en version IP69K, le robot de palettisation IRB 460 (jusqu'à 110 kg) ou encore l'IRB 6620 (jusqu'à 150 kg). «Ce robot 6 axes n'est pas nouveau mais sa compacité et sa facilité d'installation sont intéressantes en fin de ligne, là où le manque de place pose souvent problème» commente Philippe Charles, responsable produits robotique chez ABB.

 

 

More accessible robots
- Siléane’s 3D gesture technology allows robots to automatically adapt their trajectories even if the shapes of the objects and the way they are arranged are constantly changing.
- With the H052 robot from Multivac, a 2-axis robot can be completely integrated into a thermoforming packaging machine for the first time.
- The Universal Robots arms are simple and intuitive to use, require no robotics or programming experience, and can be operated by all employees in the production facility.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°619 - Juin 2017