N° 617 - Machines&Technologies - Alimentaire/Dossier


 

 

IML et thermoformage : un duo gagnant
Développé initialement pour l'injection, l'étiquetage dans le moule (IML) part à la conquête des emballages thermo-formés. Le T-IML promet ainsi des décors attrayants, réalisés à moindre frais et compatibles avec de bonnes propriétés barrières.

 

On entend de plus en plus souvent parler de T-IML (Thermoforming In-Mould Labelling)… L’histoire de l'étiquetage dans le moule (IML) est pourtant très ancienne et a d’abord concerné les emballages injectés, rappelle Jean-Albert Larmaraud, senior VP business development de Synerlink: «l’idée était de fusionner le plastique injecté - généralement du polypropylène - avec un décor de même nature préalablement découpé, positionné et maintenu le long des parois du moule sous l’effet du vide ou des forces électrostatiques. Et puis cette technique a été adaptée au thermoformage tel que nous le pratiquons aujourd’hui sur nos machines Arcil FFS (Form-Fill-Seal), avec des coûts de production par pot bien inférieurs».
Différent également de l’IML par soufflage, que l’on retrouve par exemple dans la fabrication des bouteilles d’huile alimentaire ou de jus, le T-IML consiste donc à décorer l’emballage en insérant l’étiquette directement dans l’outil de façon à ce qu’elle adhère à la feuille thermoformable. La forme définitive et le décor - très résistant - sont ainsi obtenus en une seule étape, avec la possibilité d’utiliser des matériaux multicouches à la fois légers et dotés de véritables propriétés barrière. L’efficacité et le gain de place en atelier ont aussi de quoi séduire : «en supprimant l’étiqueteuse et ses dispositifs périphériques, l’IML pour thermoformage intéresse les industriels qui cherchent à réduire la longueur de leurs lignes. D’autant que la productivité n’est pas en reste, puisque nous avons fait le choix chez Arcil de découper les étiquettes directement dans les bobines».

 

 

T-IML’s new possibilities
With Thermoforming In-Mould Labelling (T-IML), pre-printed labels are inserted directly into the tool : thermoforming and decoration are performed in one step with thinner walls than injection molded parts.
Offering IML patented “helicopter” device and several improvements for change-over time and maintenance, Arcil’s new A7 FFS machine is specifically designed for high productivity.
Illig‘s FSL 48 IML station (picture) can process most conventional packaging materials : PS, PS-multilayer (such as PS/EVOH/PE), PP-multilayer (such as PP/EVOH/PP) as well as APET, or materials made of PLA (polylactic acid).
Combined with a Trave tray sealer, Mondini’s Platformer is presented as the missing link between thermoforming and tray sealing lines. By cutting the tray footprint before the forming process occurs, it is possible to reduce the waste to just 1%.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°617 - Avril 2017