N° 617 - Machines&Technologies - Pharmacie/Dossier

 

 

Le remplissage des flacons sous contrôle
Pour beaucoup de produits, biotechs en tête, l'in-process control est presque devenu une option de base. Mais de nombreuses autres possibilités se sont démocratisées, comme le test d'étanchéité sous vide ou l'analyse de gaz.

 

Les cadences grimpent et l'IPC - In-process control suit. Rien d'étonnant à ce qu'une machine soit capable de contrôler le bon remplissage d'une soixantaine de flacons par minute. Mais lorsqu'on passe à une cadence 10 fois plus élevée, ce n'est plus tout-à-fait la même chose… «On entend parler ici ou là de 500 ou 600 flacons/ minute, mais rares sont en fait les produits qui exigent une telle productivité. En ce qui nous concerne, la limite du contrôle à 100% se situe à 400 flacons/minute et elle suffit dans 95% des cas» précise Fabrice Escourrou, directeur commercial de la division Pharma d'Optima pour la France. Au-delà, c'est-à-dire au-dessus de 24 000 flacons/heure, l'IPC opéré sur les machines de ce constructeur ne peut en principe être que statistique (en dehors des phases de démarrage) et porte alors, en général, sur environ 1% de la production.
Reste toujours la possibilité de pratiquer un contrôle statistique hors ligne, et donc destructif. Mais c'est bel et bien l'IPC à 100% qui a le vent en poupe, notamment en raison du développement des biotechs, estime le responsable d'Optima Pharma. Parce que les produits biotechnologiques coûtent cher et sont fragiles, il faut non seulement réduire les pertes, grâce à l'IPC, mais aussi utiliser des systèmes de dosage plus respectueux des produits que ne le sont les traditionnelles pompes à pistons rotatifs. «Ces systèmes, ce sont les pompes péristaltiques. Malheureusement, leur principe de fonctionnement - par déformation d'un tuyau - fait qu'elles sont plus susceptibles de dériver dans le temps. D'où un besoin de contrôle plus important et l'intérêt de l'IPC à 100%, qui équipe maintenant plus de la moitié de nos lignes de remplissage de flacons».

 

 

Filling under control
Running up to 400 cpm, the 100% in-process control (IPC) now equips more than half of Optima Pharma filling lines. Bonfiglioli Engineering's PK-V machine is designed to perform VDM (Vacuum Decay Method) based closure integrity testing of pharmaceutical vials and bottles by placing them in a vacuum test chamber. BE’s most recent products - such as the PK-V-Vis Combi - offer a combination of leak and visual inspection and can reach outputs up to 400 cpm with a vial size range of 2-100 ml.
The vial inspection machine (VIM) 942 from Rommelag is the first fully automatic machine for in-process control of BFS blocks processed by bottelpack® machines.

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°617 - Avril 2017