N° 626 - Machines&Technologies - Pharmacie/dossier

 

 

Sérialisation : place au traitement des données
Initialement limitée à des questions d'impression et de lecture de codes 2D, la sérialisation entraîne aujourd'hui l'industrie pharmaceutique sur le terrain de l'entreprise connectée et de l'apprentissage automatique.

 

La sérialisation, obligatoire dans l'Union européenne à partir du 9 février 2019 pour tous les médicaments soumis à prescription, est un exercice qui se révèle à la fois plus complexe et plus enrichissant que prévu pour beaucoup d'entreprises pharmaceutiques. «Au début, les laboratoires ont eu tendance à se focaliser sur l'impression et la relecture des codes Datamatrix en espérant trouver des réponses simples (imprimante/caméra/petite couche logicielle) qui leur permettraient de boucler leur dossier sérialisation à moindre coût. Avec le recul, ils réalisent qu'il s'agit davantage d'un sujet de supply chain et de gestion de données» observe Christophe Bourillon, responsable de l'activité sciences de la vie chez Rockwell Automation. Prônant une approche globale de la sérialisation pharmaceutique, ce fournisseur a développé une solution de niveau 3, celui du MES (Manufacturing Execution System), capable de descendre vers les machines mais aussi de remonter vers les ERP, le cloud et les bases de données centralisées.

«En amont, il n'y a pas de matériel imposé : avec différents partenaires, nous sommes en mesure de proposer la partie mécanique des modules de sérialisation. Si elle existe déjà, nous installons l'interface nécessaire. Même principe en aval». Parmi les fonctionnalités les plus utiles au quotidien, Christophe Bourillon évoque le rework logistique qui se charge de réorganiser les données au gré des reconditionnements avant l'expédition des lots. Il insiste, en outre, sur l'exploitation de l'ensemble des informations engrangées au cours de la sérialisation : «en production, elles peuvent alimenter de nouvelles analyses techniques, alors qu'à l'autre bout de la chaîne, en établissant une relation directe avec les clients, elles offrent aux laboratoires la possibilité de développer des services, voire (un jour) un marketing personnalisé».

 

 

Serialization : place to data processing
- Level 3 of Rockwell Automation's global serialization solution uses a dedicated module built into the FactoryTalk® PharmaSuite™ software application. The connection is provided to cloud-based MES, ERP or track & trace systems.
- Adents launches an online demonstration tool based on Prodigi, a cloud traceability solution that manages regulatory requirements for serialization in a global production and supply chain framework.
- Programmed to integrate directly into the ZetesAtlas (picture) packaging execution solution, Zetes MD-9000 identification stations operate up to 600 items/minute.
- Marchesini BL-A automatic machines are designed to allow the installation of inkjet or laser printers and cameras to print and then check the 2D codes and readable characters on the carton.

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°626 - Mars 2018