Europack-euromanut-cfia.com
   
N° 642 - Machines&Technologies - Emballage industriel/Dossier


 

 

Le e-commerce inspire des solutions agiles et réutilisables
Porté par de très bons résultats, le e-commerce vit une transformation de taille. La chasse au vide des colis, associée à la forte attente des consommateurs d’emballages plus éco-responsables obligent les acteurs à trouver des solutions flexibles et intelligentes. Revue de presse.

 

Selon les derniers chiffres de la FEVAD, Fédération du e-commerce et de la vente à distance publiés lors de sa dernière Assemblée Générale le 26 juin 2019, le chiffre d’affaire de l’année en cours devrait atteindre les 92,3 milliards d’euros, en progression de 13,4% par rapport à 2018. Amazon reste le leader du secteur, suivis par Cdiscount, la Fnac, Veepee et Booking.com. Seul bémol : le panier moyen est en léger recul (-6%) à 61,5 euros par rapport à 2017. L’Europe représente 30% des ventes réalisées sur internet, le CA mondial du e-commerce, s’élevait en 2018 à 2131 milliards de dollars, en croissance de 14,3%, selon la Ecommerce Foundation.

 

Face à tous ces voyants en vert, le secteur du e-commerce est pourtant en pleine mutation. Portée également par une vague d’écoresponsabilité générale attendue des consommateurs, le e-commerce n’échappe pas à une nécessaire évolution. Le choix des emballages devient un enjeu stratégique. Réduction du taux de vide, colis 100% mono-matériau, suppression des éléments de calage en plastique, facilité d’ouverture et de réutilisation, personnalisation des emballages sont autant de points désormais intégrés par la filière. L’annonce du passage de la facturation du poids réel au poids volumétrique par les transporteurs oblige les acteurs à accélérer le travail d’optimisation de leurs envois. Depuis le 1e octobre 2019, Amazon demande aux utilisateurs de sa plateforme la mise en conformité avec son programme FFP (Frustration Free Packaging). Ainsi, tous les articles d’une taille supérieure à 45,5x34x26,5 cm ou d’un poids supérieur à 12,3 kilos vendus via Amazon doivent être conçus et certifiés pour être prêts à expédier dans le cadre du programme Déballer sans s’énerver. Objectif : optimiser la taille des emballages, mieux protéger les produits des dommages, et qu’ils soient recyclables et faciles à ouvrir. «Au-delà de cette hauteur, les emballages devront être homologués ISTA 6. A défaut d’être taxés de 1,70 euros par produit. Dans tous les cas, les petits commerçants seront les premiers pénalisés : un test ISTA 6 a un coût non négligeable par produit. Il faudra finement calculer la solution la plus rentable», explique Arnaud Bertelli, responsable marketing & innovation chez Ondulys.

 

DS Smith prône une approche globale de la supply chain
Face à un marché du e-commerce très atomisé, où se côtoient pure players et acteurs omnicanaux, les besoins en termes d’emballages sont très disparates. Les premiers seront à la recherche de réactivité et de disponibilité H24 des emballages, les seconds travaillent à rationaliser le nombre de références carton pour couvrir un maximum de commandes. Devant cette pluralité, DS Smith a développé un éventail de solutions adaptées à chaque attente. A l’instar de Made2Fit Manuel, qui avec trois formats différents de découpes et une hauteur ajustable grâce à des pré-plis, permet l’obtention de 29 combinaisons de taille. Son équivalent pour grosses séries, la machine Made2Fit Auto, disponible depuis six mois sur le marché, permet de gérer 1 000 caisses/heure et de réduire le taux de vide à 5% (contre 43% en moyenne sur les emballages e-commerce, selon une étude 2018 sur l’Economie du Vide, menée par DS Smith en collaboration avec Forbes Insights). A partir de trois dimensions de plaques, Made2Fit Auto peut mettre en volume jusqu’à 10 millions de tailles différentes. Enfin, grâce à son logiciel Ebox range optimizer, DS Smith peut accompagner ses clients dans le choix des emballages les plus adaptés : nombre d’emballages, cannelure et grammage, dimension, etc. «Notre rapport «L’économie de l’espace vide» a mis en avant d’autres points importants, outre la mauvaise gestion du vide. Ainsi, 55% des interrogés estiment que les instructions pour les retours d’emballages ne sont pas suffisamment visibles ou les emballages pas réutilisables. Des solutions simples existent pourtant.

 

 

E-commerce inspires agile and reusable solutions
Driven by good results, e-commerce is undergoing a major transformation. The empty rate hunting of boxes, combined with the high expectations of consumers of more eco-responsible packaging, forces players to find flexible and smart solutions. Overview.

 

 

 


 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°642 - Octobre 2019