cosmoprof
   
N° 644 - Machines&Technologies - Emballage industriel/Show room


 

 

 

Une palette plastique facile d’entretien
«Difficile à casser, facile à réparer». C’est ainsi que Schoeller Allibert définit BaYoPal, sa dernière palette plastique en HDPE dédiée au convoyage de marchandises pour les secteurs de l’alimentation, des boissons, vente au détail, agriculture ou encore automobile. Conçue pour une utilisation dans les environnements industriels et logistiques difficiles, elle fonctionne sur la plupart des systèmes de manutention automatisés. Offrant rigidité et sécurité, elle fait partie de la nouvelle génération de palettes consignées, réparables et recyclables, un atout non négligeable pour les entreprises engagées dans le développement durable. Grâce à un système breveté de connexion à baïonnette entre le dessus et les skis, BaYoPal garantit une résistance aux chocs et aux mauvaises manipulations sur transpalette, et une plus grande facilité de réparation en cas de casse et à moindre coût. Dotée d’un plateau supérieure équipée de surfaces anti-dérapantes, la palette est disponible avec un rebord de 7 mm ou 22 mm, pour s’adapter à tous les dispositifs de chargement et de déchargement. La palette garantit des chargements de camions optimisés, et sa structure dotée d’angles renforcés, une rigidité maximale sans besoin de pièces métalliques. En option, Schoeller Allibert peut équiper BaYoPal d’étiquettes RFID et de balises IOT, afin d’assurer un suivi efficace des produits. De grandes zones de marquage ou de gravure sont situées sur toutes les palettes, permettant de gérer efficacement les stocks et les parcs de palette. BaYoPal est équipée de trois, cinq ou six patins, et peut porter jusqu’à 6000 kg de charge statique, 1500 kg de charge dynamique, et 1200 kg sur des racks à palettes.



 

Extrait de l'article paru dans ED/N°644 - Décembre 2019/Janvier 2020