N° 636 - Machines&Technologies - Matériel/Show room

 

 

 

Des étiquettes pour e.commerce à la demande : pas de déchets
Avery Dennison propose une nouvelle solution d’étiquetage « économique et durable » destinée aux opérateurs de la logistique du e.commerce qui, le plus souvent, impriment manuellement l’étiquette de chacun des colis destinés aux consommateurs. Cette solution ADTP2 EcoCut comprend une imprimante et un rouleau de matière auto-adhésive qui fonctionne en continu permettant ainsi de produire à la demande des étiquettes, à la quantité voulue et de longueur variable, en fonction, par exemple, du nombre de caractères de l’adresse à laquelle est destinée le colis e.commerce ou des mentions à préciser pour la commande.

 

Grâce au nouveau mécanisme de découpe brevetée de l’imprimante, la solution EcoCut imprime non seulement juste le papier nécessaire mais élimine entre chaque étiquette prédécoupée tout support matière. Ce qui représente une suppression d’environ 10% des déchets. «On ne consomme que ce que l’on imprime» précise Jean Pierre Da Costa, Business Development Manager Europe - Avery Dennison.
Selon la société, cette solution, qui assure une impression par thermo-transfert, réduit les coûts jusqu’à 40%, tout en augmentant la productivité. Sans compter que cette technologie tout-en-un contribue également au développement durable. «Nous utilisons une glassine moins épaisse, du coup on économise de la matière et les bobines sont plus longues, 200 m linéaire au lieu de 150 m avec la solution manuelle » explique notre interlocuteur. Avec moins de rouleaux, EcoCut imprime jusqu'à 50% d'étiquettes en plus par rouleau».
Pour le moment, le fabricant propose une laize de 100 mm de large mais devrait ajouter une seconde référence très prochainement avec une largeur de 50 mm.

 

Les étiquettes utilisent un adhésif acrylique qui ne perturbe donc pas le recyclage, indique Avery Dennison. La société, engagée dans une politique de réduction de déchets en interne qui devrait atteindre 70% en 2025, a mis en place un système de collecte et de recyclage de la glassine pour offrir un support recyclé. Avery Dennison étudie aussi des solutions pour s’en affranchir et proposer un support adhésivé à base de colle naturelle.

 

 

La R.A pour un service 4.0 dédié aux solutions de pesage et d’inspection
Dans la quasi-totalité des secteurs de l’industrie, la disponibilité des machines et des installations est indispensable. Il est impératif de s’assurer que les systèmes sont opérationnels, tout en évitant autant que possible les temps d’arrêt indésirables, explique Minebea Intec. Aujourd’hui, la mise en réseau numérique vise à optimiser l’ensemble de la chaîne de création de valeur, qui englobe également le secteur du service après-vente.
La notion de service 4.0 offre un service sur site rapide, sans qu’un spécialiste soit obligé d’aller voir les installations concernées. Ce service repose sur diverses technologies telles que l’AR-Augmented Reality, le Cognitive Computing, la Robotic Automation ou encore le Smart Data. Le fournisseur de solutions de pesage et d’inspection industrielles lance le nouvel outil de service miRemote qui repose sur la technologie Augmented Reality dont le concept se traduit par l’ajout d’informations complémentaires aux photos des installations et à la communication orale par vidéo, informations qui pourront être transmises par un collaborateur du service après-vente à l’utilisateur, via smartphone ou tablette. «L’AR permet, à tout moment, un échange d’informations entre les collaborateurs de nos clients ou les techniciens de service sur place et les experts techniques travaillant à distance. Ils peuvent ainsi réaliser une analyse de l’état des éventuelles sources de dysfonctionnement afin de mettre rapidement en œuvre les mesures appropriées» remarque la société. miRemote offre, en outre, un éventail d’options de communication intuitives telles que l’affichage des gestes à exécuter grâce à la technologie Hand-Overlay afin de visualiser de façon simple et compréhensible des séquences de mouvements complexes et permettre ainsi une reproduction directe et surveillée sur site.
L’expert du centre de service voit précisément ce qui est filmé par la caméra du smartphone ou de la tablette du client. Ce qui lui permet d’assister instantanément l’utilisateur sur place, par exemple, pour la manipulation d’outils dans le cadre de processus en lui communiquant des instructions pas à pas de façon claire et en contrôlant leur exécution correcte. «Dans certains cas, il peut également s’avérer utile d’enregistrer les situations réelles et le déroulement des processus par vidéo et de les faire examiner ultérieurement par des spécialistes si nécessaire, ajoute Minebea Intec. Une option dont est également dotée miRemote».

La société utilise une application pouvant être téléchargée sur tous les smartphones et tablettes actuels dotés d’un système d’exploitation tel que Windows 10 64 bits, Android à partir de la version 5.1 ou iOS à partir de la version 9.0. Il suffit à l’utilisateur d’avoir accès à une connexion Internet et d’avoir conclu un contrat de service.

 

 

 

 

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°636 - Mars 2019