N° 621 - Machines&Technologies -Pharmacie&cosmétique/Show room

 

 

 

 

Nouvelle ligne d’injection soufflage ISO 7 chez Union Plastic
La nouvelle ligne d’injection sous environnement ISO 7 soufflage, de Union Plastic, est destinée à la fabrication son nouveau flacon UP Pharm®A. L’industriel, qui propose des produits allant du système de dosage, au dispositif médical jusqu’aux consommables de diagnostic in vitro, ajoute ainsi à son savoir-faire : l’injection soufflage qui lui permet de développer des flacons dont le volume peut varier de 5 ml à 100 ml en PEBD, PEHD et en PP. «Cette offre différenciante permet de venir concurrencer le rare panel de fournisseurs de flacons ayant ce niveau de qualité de classe ISO 7» estime Frédéric Gounon, directeur général Union Plastic.
La première partie de cette ligne est une zone de transformation de matière plastique avant injection. La deuxième est constituée d’une tourelle triangulaire où un premier moule injecte le plastique pour obtenir des préformes pendant qu’un autre souffle de manière unidirectionnelle les préformes afin de leur donner une forme creuse. Enfin, simultanément, sur le dernier côté du triangle, les flacons creux fabriqués grâce aux deux premiers moules sont éjectés. La particularité de ces deux moules est leur fermeture à l’horizontale, se différenciant des moules d’injection plastique qui se ferment à la verticale, détaille l’entreprise.
Le process est sous environnement de classe ISO 7 selon NF EN ISO 14644-1:2016. Des plafonds soufflants équipés de filtres absolus protègent la zone d’injection des pièces qui sont ensuite acheminées dans une salle ISO 7 pour assemblage et conditionnement.
Avec ces nouveaux flacons, Union Plastic vise le marché ophtalmique et de l’automédication, particulièrement les flacons à destination nasale, buccale et auriculaire contenant les principes actifs sensibles aux bactéries environnantes comme des antiseptiques ou antibiotiques.
Le développement d’une gamme de produits catalogue est en cours de réalisation et viendra étoffer la proposition de flacons soufflés aux industries de la santé.

 

 

 

 

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°621 - Septembre 2017