N° 630 - Packaging - Parole à…


 

Jérôme Fruchard, Responsable Formation - FSPack Cognac

Les formations Emballage de chaque côté de l’Atlantique
Les étudiants qui s’inscrivent en formation Emballage suscitent parfois l’étonnement de leur entourage : «ah bon, des écoles en emballage, ca existe ?» ou un certain sarcasme : «l’emballage ça ne sert à rien et cela pollue»… Rapidement, les cours les confortent dans leur choix : ils comprennent vite les liens entre manque d’emballage et gaspillage (ou pénurie) alimentaire, sont rassurés par les indicateurs de progression du recyclage des emballages… Les étudiants intègrent que les vertus du packaging sont aussi multiples que les compétences associées.

 

Pour s’en convaincre, il suffit de questionner les acteurs de l’industrie du packaging. Ils sont issus de formations très diverses et complémentaires. Ce sont précisément ces spécialités qui, associées, animent toute la chaîne de l’emballage, allant des études de marché aux linéaires. Diplômés d’école de commerce, ingénieurs matériaux ou agroalimentaire, techniciens concepteurs-volumistes, qualiticiens et logisticiens sont autant de maillons indispensables à la bonne marche de notre industrie.

 

La diversité des formations reflète cette universalité. Les étudiants n’hésitent plus à suivre des cursus pour élargir leurs compétences. Par exemple, après un Diplôme Universitaire de Technologie en Packaging Emballage et Conditionnement, l’étudiant se tournera vers une licence de Logistique, pour finaliser son parcours en Master de marketing. Aujourd’hui, ce type de cursus permet une transversalité des savoir-faire entraînant une plus grande compréhension des acteurs entre eux. Ce qui fait gagner du temps. Une nécessité dans un monde en pleine mutation face à une mondialisation de plus en plus exacerbée.

 

Aussi, l’ouverture à des formations Emballage étrangères constitue une voie enrichissante pour comprendre les pratiques pédagogiques des autres cultures.

 

Ainsi, la Formation Supérieure du Packaging (FSPack) à Cognac s’est tourné récemment vers la School Of Packaging de l’Université d’Etat du Michigan, aux Etats-Unis. Depuis plusieurs années, cette école faisait une halte à Cognac pour faire découvrir à ses étudiants les entreprises de la Spirits Valley Charentaise, spécialisées dans les spiritueux haut de gamme. Envisageant des échanges entre étudiants, je me suis rendu en avril aux USA pour y enseigner, et partager les différences de pratiques pédagogiques sur la formation à la gestion de projet packaging.

 

Pascal Kamdem, Professeur à la MSU School of Packaging nous livre sa vision de l’enseignement «à l’américaine» : La discipline Emballage a été créée au sein du département de produits forestiers au sein du Collège d’Agriculture et Ressources Naturelles et s’est ensuite métamorphosée en École indépendante au nom de “The School of Packaging (SOP-MSU)» at Michigan State University en 1952. Aujourd’hui, en 2018, elle compte plus de 800 étudiants et 25 instructeurs-professeurs-chercheurs qui offrent des enseignements de premiers cycles pour l’obtention d’un Bachelor of Science (BS), Master of Science (MS) et Ph D.

 

L’école de l’Emballage (SOP-MSU) est la première école d’emballage au monde avec plus de 62 ans d’expérience et 10 000 experts packaging formés. Selon les études (1), l’école d’emballage de la MSU est classée #1 aux USA et elle est la seule université offrant un programme de PhD en Emballages.

 

La principale mission de SOP-MSU est de préparer les étudiants à travers les principes de physique, chimie, mathématiques, science des matériaux, droit, gestion et les conseils pratiques des experts en packaging. Les connaissances sont transmises aux étudiants avec des cours magistraux, des travaux pratiques, des études de cas, du travail en équipes pour des projets en design en laboratoire, voyage d’études, participation aux concours et stages en entreprise.

 

L’étudiant en packaging à SOP-MSU peut choisir entre deux spécialisations : Packaging Science, orientée vers la formation d’ingénieur et caractérisée par les aspects techniques et technologie de l’emballage. Ou une approche Gestion économique et commerciale de l’industrie d’emballage.

 

SOP-MSU s’appuie sur un comité de direction composé d’experts et de professionnels en emballage qui conseille l’Ecole sur les défis futurs de l’industrie de l’emballage pour orienter au mieux les programmes d’enseignements. Les 10 000 diplômés sont d’efficaces relais en entreprise, pour le recrutement de stagiaires et de salariés.

 

Le taux de placement des diplômés avec un BS en Emballages est supérieur à 95% avec des salaires annuels de 60,000 USD.

 

Ainsi, le besoin en experts packaging est aussi grand des deux côtés de l’Atlantique. A nos écoles de relever ce défi !

 

(1) Publiées par Universities.com, Best Colleges 2017.