N° 618 - Packaging - Actualité

 

 

 

Recyclage du verre : Everglass investit 7 millions d’euros sur son site de Rozet-Saint-Albin
Filiale à part entière de Verallia, Everglass modernise régulièrement son site de traitement et de recyclage du verre ménager issu de la collecte, situé à Rozet-Saint-Albin. Celui-ci alimente en calcin le four de l’usine de Oiry, implantée à quelques encablures. La société a inauguré récemment ses nouvelles installations qui viennent de bénéficier d’une enveloppe de 7 millions d’euros (1).
Ces investissements ont financé l’installation d’une nouvelle ligne de tri optique, la rénovation d’une machine de tri, la mise en place d’un échangeur et d’un silo de stockage.
Le site reçoit du verre en mélange (différentes couleurs, indésirables…) qui doit être trié pour réduire les indésirables et augmenter la qualité du calcin. Dans ce but, Everglass a installé une unité supplémentaire de tri optique qui opère un dé-mélange du verre blanc et coloré, et trie les infusibles (porcelaine, céramique…), à partir de 1mm pour diviser par trois la teneur du calcin en infusibles (2).
Ainsi, un calcin de meilleure pureté permet aux industries verrières de diminuer leur consommation énergétique lors de la transformation des matières premières et, par répercussion, leur empreinte carbone.
Rappelons que la combustion du calcin est moins émettrice de gaz à effet de serre que celle de la matière première (3). En effet, 1 tonne de verre recyclé utilisée dans les fours verriers permet d’économiser plus de 500 kg de CO2.
La machine de tri du verre blanc affine encore ce traitement et récupère les déchets qui restent du tri optique. Rénovée, elle est désormais dotée de la technologie laser.
En optimisant le tri des infusibles, le site de Rozet limite également les déchets non valorisés en triant mieux les produits récupérables par d’autres secteurs comme le BTP. La ligne valorise aussi les aluminiums et les ferreux, indique le site.
L’installation d’un nouvel échangeur et la mise en place d’un silo de stockage participent à l’optimisation du calcin. Le premier équipement permet des économies d’énergie car «il récupère les calories consommées par les compresseurs de déchets pour préchauffer le brûleur du sécheur (étape la plus énergivore du process)» explique la filiale. De son côté, le silo de stockage permet désormais l’automatisation des pesées de chargement. «Le chauffeur pèse son véhicule à vide sur le pont d’entrée. Après son chargement, il se pèse de nouveau sur le pont de sortie». Cette organisation fluidifie la circulation des camions, souligne la direction.
Rozet (4), qui produit près de 230 kT/an de calcin, alimente les deux usines verrières Verallia de la région : celle de Vauxrot près de Soissons et celle de Oiry, implantées respectivement à 30 km et 80 km.

 

(1) Parmi les 7 millions, 500 000 euros ont été financés par l’Union Européenne via le Fonds Européen de Développement régional - FEDER -, et 1,2 million par la région des Hauts-de-France et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie - Ademe - à travers le Fonds régional environnement, maîtrise de l’énergie - FREME - (2) Source : Verre Avenir - (3) Le taux d’infusibles ne doit pas dépasser 0,5% en poids. Source : Verre Avenir - (4) Avec le 2è site d’Everglass en Charente, il traite 20% du verre ménager collecté en France.