N° 649 - Packaging - Actualité

 

 

Imprim’Luxe appelle à la relocalisation de l’imprimerie de luxe en France
La récente crise sanitaire au Covid-19 a remis en avant les limites de la mondialisation et ravivé le besoin de repenser en profondeur la question des relocalisations des productions industrielles. Rapatrier en France les flux de commandes partis à l’étranger est le cheval de bataille d’Imprim’Luxe qui promeut aujourd’hui une stratégie de reconquête d’une industrie dynamique, innovante et créatrice d’emplois. «La survie et la pérennisation de la filière de l’impression, du packaging, de l’ennoblissement et de la communication imprimée en dépendent», explique l’association professionnelle. Et de poursuivre : «à l’heure où les coûts du transport s’accroissent, où la numérisation et l’automatisation relativisent le coût de la main d’œuvre, où la demande converge vers plus de personnalisation et d’hybridation entre produits et services, la réindustrialisation en France, pendant de la relocalisation, est à nouveau possible et souhaitable». Pour promouvoir le «fabriqué en France», Imprim’Luxe souhaite établir un nouveau rapport entre imprimeurs français et donneurs d’ordre en s’appuyant sur un plan d’action décliné en plusieurs volets : la mise en place d’un Comité des Sages édictant des règles de bonne gouvernance ; l’organisation de séminaires de réflexion sous l’égide de la S.E.I.N. (Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale) ; la création d’une grande table ronde à l’Hôtel de l’Industrie (en partenariat avec la S.E.I.N.) réunissant les protagonistes majeurs de l’industrie du Luxe, des investisseurs et les pouvoirs publics et enfin, la mise en œuvre d’un plan de communication institutionnelle, professionnelle et grand public valorisant les nombreux atouts de l’industrie graphique française.