N° 628 - Packaging - Actualité

 

 

 

SGD Pharma rénove son four 100% électrique à Saint-Quentin-La-Motte
Sur son site de Saint-Quentin-la-Motte (Hauts-de-France), SGD Pharma a inauguré mi-avril la rénovation de son four numéro 2, 100% électrique et sans rejet gazeux. Il est destiné à produire des flacons en verre pour le marché nasal et parentéral.

Comme tous les fours électriques, celui-ci a été conçu verticalement. C’est-à-dire que «la matière entre par le haut du four et fond en descendant. A la différence d’un four fossile, où la matière entre par l’arrière et avance vers l’avant» indique la société. En outre, le chauffage 100% électrique par électrodes permet d’économiser de l’énergie.

Chiffres 2017 du site
• Fabrique 1 million de flacons par jour
• 300 salariés
• 20 000 tonnes de flacons fabriquées par an

Il a également été reconstruit plus grand que la version précédente afin d’augmenter ses capacités de production de 10%. Aujourd’hui, il peut produire jusqu’à 300 millions de flacons par an. Sa durée de vie a également été augmentée (30 mois), ce qui peut sembler court comparé à d’autres fours qui fonctionnent correctement pendant dix ans environ. Pour cause, le type de verre haute qualité utilisé - du verre de type 1 - qui est très corrosif et nécessite des réparations plus fréquentes.

SGD Pharma a investi au total 5 millions d’euros, qui incluent la rénovation du four et la modernisation de ses deux lignes de production. «Pour éviter des investissements plus lourds, nous essayons de coupler les rénovations de four avec la maintenance des périphériques» explique Christophe Rogier, directeur de l’usine.

L’année prochaine, le site va entreprendre la reconstruction du four 1. Cette rénovation englobera la modernisation des équipements pour inscrire l’usine dans l’environnement de l’industrie 4.0 : dans leur ligne de mire, l’upgrade de machines de contrôle, l’automatisation des outils ou l’aide à la conduite, le big data…