N° 651 - Packaging - Actualité

 

 

 

 

ACV : Verpack lance son outil Ecolab
Dans le cadre de sa stratégie RSE, Verpack a mis au point Ecolab, un outil collaboratif capable d’informer ses clients quant à l’impact environnemental d’un étui ou d’un coffret afin d’identifier et optimiser leur conception. Adossé à la base de données internationale ECO INVENT (choix des matériaux, mode de transports, extraction matière…), EcoLab s’appuie sur une prospective pouvant aller jusqu’à 100 ans. Le procédé d’analyse du cycle de vie recense et quantifie les flux physiques de matière et d’énergie associés aux activités humaines qu’un produit est susceptible d’engendrer à chaque étape de sa vie, et en évalue les impacts potentiels sur 14 critères identifiés, tels que l’amincissement de la couche d’ozone, le changement climatique, la toxicité humaine ou l’écotoxicité marine et terrestre. «En droite ligne avec l’engagement RSE du groupe, nous avons fait le choix d’un outil d’ACV calqué sur les contraintes de nos métiers. Il est basé sur une méthode d’analyse poussée et des données perpétuellement enrichies. Les résultats obtenus nous permettent d’accompagner nos clients dans leur choix sur le design, les matières, les décors, les cales…, en fonction de leurs objectifs sur l’environnement et les coûts», explique Géraldine Delaval, responsable RSE du groupe. Les premières études d’optimisation de l’outil n’ont pas tardé à faire leurs preuves notamment sur le repack d’un étui carton (les changements opérés sur le carton, le grammage, le pelliculage, le décor ont permis de réduire l’impact sur le changement climatique de 40%).

 

 

 

Südpack extends its production capacities in the print sector
Südpack is expanding the production plant at its site in Klobuck near Czestochowa, Poland. In an official ceremony marking the occasion, ground was broken for an extensive investment at the site. A state-of-the-art complex is being built at the site of a company Südpack acquired in 2015, Bahpol, which primarily specializes in flexo print. “Due to the constantly growing demand for our packaging solutions, expansion of the production capacities at this site is an important strategic step for us. At the same time, this forms the basis for serving the Eastern European market locally and responsively and enables systematic development of the region,” explains Tharcisse Carl, Südpack Managing Director. The building is to be completed by the end of 2020, and production is scheduled to start by the end of 2021. The complex, which is equipped with the very latest technology, will provide sufficient space for the installation of further capacities. “Our plans include a new flexo printing as well as a laminating and slitting machine, meaning that our production will be not only very efficient but also state-of-the-art,” reports Achim Herter, plant manager.

 

 

Aérosols : un marché en léger recul
Selon le dernier rapport de la FEA (Fédération Européenne des Aérosols), la production de générateurs d’aérosols en Europe pour l’année 2019 a enregistré une légère baisse de 1,5%. Malgré ce recul, le marché européen reste leader puisqu’il a généré 5,4 milliards d’unités sur un marché mondial estimé à 16 milliards d’aérosols, devant les Etats-Unis (3,6 milliards d’unités) et la Chine (2,5 milliards d’unités). La France (12,5%) se situe toujours en troisième position derrière respectivement le Royaume-Uni (27,6%) et l'Allemagne (20,1%) (qui, à eux trois, représentent 60% de la fabrication européenne), devant l'Italie, les Pays-Bas et l'Espagne. Ces six pays rassemblent ainsi une production de 4 milliards d’unités d’aérosols en 2019. Deux grands secteurs d’application restent moteurs : l’industrie cosmétique (57,3%) et les produits d’entretien et de détergence (21,8%), qui accaparent 3/4 de la fabrication européenne.

 

 

Can Packaging/Sonoco
Le groupe américain Sonoco fait l’acquisition de Can Packaging, spécialisée dans la conception et de fabrication de boîtes en carton écologiques et d'équipements de fabrication correspondants basée à Habsheim, en France, pour un total de 41,7 millions d’euros. Fondée par Georges Sireix en 1989, Can Packaging exploite deux usines de fabrication de boîtes en carton en France destinées au secteur de l’alimentaire ainsi qu'un centre de recherche et de développement où elle conçoit et construit des machines d'emballage et des équipements de scellage brevetés. Le fabricant emploie 60 salariés pour un CA de 23 millions d’euros. «Cette acquisition stratégique nous apporte de nombreuses innovations, notamment une technologie brevetée permettant de produire un emballage tout carton, recyclable et performante, qui peut être cylindrique, carrée, rectangulaire, ovale, oblongue ou triangulaire. Ces innovations viendront compléter notre franchise mondiale de contenants en carton rigide et s’ajouteront à notre portefeuille d’emballages durables EnviroSense™», déclare Howard Coker, pdg de Sonoco. Georges Sireix restera consultant pour Sonoco et son fils Guillaume Sireix (en photo) en charge de l’innovation de la division européenne des produits de consommation de la société. Avec un chiffre d'affaires net annualisé d'environ 5,4 milliards de dollars, Sonoco compte 23 000 employés dans 36 pays, au service de certaines des marques les plus connues au monde dans quelque 85 nations.

 

 

Sacmi renforce son expertise en automatisation et numérisation
Après le rachat de Velomat début 2020, Sacmi porte de 50 à 100% sa participation d’Iprel, société spécialisée dans la conception hardware et software et dans le développement de systèmes de supervision. Avec cette nouvelle acquisition, le groupe renforce son offre de services numériques et d’automatisation industrielle. «L'automatisation et la numérisation, sont la clé de voûte du développement de nouveaux produits et services dans le cadre de processus de production intelligents basés sur une logique de durabilité et d'efficacité», observe Paolo Mongardi, président de Sacmi Imola. Fort de 120 techniciens, Iprel développe des outils d’analyse du big data ainsi que des technologies pour les systèmes de chaîne d'approvisionnement ou encore des plateformes d'acquisition automatique d'images en fonction de contrôle qualité. Iprel continuera à opérer au service de l’innovation Sacmi. Parmi les objectifs de l'année, le renforcement et la consolidation des relations de collaboration, notamment dans le domaine du big data, avec pour objectif de créer de nouveaux projets pilotes pour l'ensemble des secteurs du groupe.