N° 624 - Packaging - Actualité

 

 

 

 

L’après Brexit : ce que souhaitent les transformateurs du plastique
Au vu des discussions concernant les relations futures entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, l'Association européenne des transformateurs de plastiques - EuPC - et la British Plastics Federation - BPF - ont rédigé un document de position commune, soulignant la nécessité de développer un accord approfondi qui élimine les droits de douane et minimise les obstacles non tarifaires.
«Dans l'intérêt de l'industrie européenne de la transformation des plastiques, nous demandons à la Commission européenne et au gouvernement britannique d'éviter toute perturbation du commerce actuel de plastiques et de produits plastiques entre le Royaume-Uni et l'UE, notamment dans la deuxième phase des négociations sur les questions commerciales sectorielles».
Le plastique est un marché international et le Royaume-Uni est le partenaire commercial le plus important de l'UE27 pour les produits fabriqués en plastique. En 2016, l'UE27 a exporté vers le Royaume-Uni des marchandises d'une valeur commerciale supérieure à 6,6 milliards E. Et inversement : en 2016, les exportations intra-UE du Royaume-Uni se sont élevées à plus de 4,5 milliards E, soit 68% des exportations totales de produits plastiques du pays. En outre, les entreprises de l'UE possèdent une part considérable des sociétés de plastique du Royaume-Uni et vice versa.
De plus, les restrictions concernant la libre circulation des travailleurs pourraient aggraver la pénurie de personnel qualifié auquel l'industrie européenne de la transformation des plastiques est confrontée, et les différences juridiques dans l'industrie hautement réglementée des plastiques pourraient devenir des obstacles majeurs au commerce et aux investissements internationaux. Le programme phare de l'UE visant à créer une économie circulaire ne peut être envisagé qu'en collaboration avec le Royaume-Uni, en tant que partenaire de l'UE.
N'importe lequel des obstacles non tarifaires et de droits de douane aurait des répercussions négatives sur l'industrie intégrée de la transformation des matières plastiques. Par conséquent, un accord temporaire ou permanent devrait inclure : la confirmation du commerce en franchise de droits entre l'UE27 et le Royaume-Uni, la reconnaissance mutuelle des procédures et normes réglementaires, notamment la réglementation REACH, et des procédures douanières aussi efficaces, simples et rapides que possible.

 

 

65% plastics packaging recycling target is attainable
A new study (1) by Plastics Recyclers Europe shows that the 65% recycling target for plastic packaging is achievable by 2025. The study determines a set of measures and necessary tools that will result in attaining this recycling rate.
Proposed measures focus among other aspects on improving the quality and capacity of the sorting of plastic packaging waste across the EU. An additional measure, such as Design for Recycling would increase the recyclability of plastics packaging on the market and reduce sorting and recycling costs.
These measures would lead to an increased quality of the produced recyclates and ultimately raise consumers’ confidence in recycled products. The recommended measures should be complemented with a strong communication across the plastics value chain and with a legislative push enabling higher uptake of recycled materials.
The study also highlights the environmental, societal and economic benefits of increased recycling rates. Substitution of virgin with recycled plastics saves 80% of CO2 emissions, creates 115 400 jobs and an extra one billion euros in economic benefits.
The proposed measures and the entailed benefits are clear indicators as to why the legislators should strongly keep pursuing the ambitious target to enable circularity for plastics. PRE represents body of plastics recyclers in Europe. PRE promotes mechanical recycling of plastics and conditions that enable profitable and sustainable business. The members constitute 80% of the European recycling capacity and process more than 3 million tonnes of collected plastics per year.

 

(1) Study : Deloitte Sustainability, Blueprint for plastics packaging waste : Quality sorting & recycling, Final report.

 

 

Constantia Flexibles investit dans son usine pharmaceutique autrichienne
Pour augmenter la capacité de production de son usine pharmaceutique autrichienne, Constantia Flexibles va investir dans une machine de laquage recto-verso pour les feuilles et les laminés, ainsi qu'une machine slitting fonctionnant dans une nouvelle salle blanche de classe 8. Elles devraient entrer en service au début de 2019.
«Nos investissements répondent à la demande croissante de différentes spécifications de films thermoformés fabriqués sur des lignes de production ciblées répondant aux normes d'hygiène, de qualité et de sécurité les plus strictes» explique la direction de la division Pharma.
Située à Loipersbach, Constantia Patz produit des blisters et compte quatre salles blanches certifiées pour le laquage, le laminage, le découpage et l'impression de spécifications à base d'aluminium.