N° 619 - Packaging - Actualité

 

 

 

 

Croc Frais veut bâtir l’usine de demain pour le conditionnement de ses olives fraîches
Installé depuis dix ans sur son site à Mignières, Croc Frais commercialise et conditionne des olives fraîches dans des barquettes. Elle a récemment présenté son nouveau projet d’investissement : le Cap 2020 qui vise à répondre à son fort développement.

 

En effet, la société a vu son CA multiplié par quatre en dix ans, sur un marché de l’olive fraîche qui a enregistré une croissance de 155,18% en huit ans. En 2016, alors que ce segment a déclaré un CA de 60 millions d’euros, Croc Frais s’affiche avec un CA de 24 millions. La société vise les 27 millions d’euros cette année. Pour mieux répondre à la demande, elle a engagé un plan de modernisation. Si la qualité des olives explique en partie le bon positionnement de Croc Frais avec un pdm de 41%, le packaging y contribue aussi, selon Julie Piot, directrice marketing et R&D Olives&Co. Notamment grâce aux barquettes refermables et aux étiquettes IML. Ces conditionnements offrent une DLUO de 90 jours. La société a mis 13 millions de barquettes sur le marché l’année dernière et vise les 15 millions en 2017 grâce à ses investissements. «Mais l’usine du futur reste à construire» confie Stéphane Varlet, directeur du site. Quoi qu’il en soit, Croc Frais a lancé un programme de modernisation, Cap 2020, qu’il effectuera en trois étapes.

 

La première étape, qui a démarré en octobre 2016, concerne la réception des olives qui viennent notamment du Maroc. Le stockage qui se faisait en fût a été remplacé par des cuves. Ce système permet de conserver 400 tonnes de produits contre 150 auparavant. Chaque lot est pesé et vérifié, quand le contrôle de la qualité était fait de manière aléatoire dans le passé. Une nouvelle ligne d’operculage MG-Tech haute cadence a été installée en février dernier et vient s’ajouter aux quatre lignes de conditionnement de la société. Le process reste le même mais les cadences sont différentes. La machine peut produire jusqu’à 100 barquettes/min contre 50 pour les autres lignes. Le dosage est assuré par une doseuse associative, et la mise en carton est faite par deux robots 3 axes pick & place. Selon les gammes, les barquettes peuvent être thermoformées, injectées… Cette ligne a permis d’augmenter la capacité de production de Croc Frais de 40%, indique François Laumaille, responsable de la production. Un investissement de 2 millions d’euros a été alloué pour cette première phase.
Les deux autres étapes visent un plan d’extension du site en deux volets. Croc Frais a acheté un terrain de 8 800 m2 à proximité du site actuel, sur lequel sera construit un bâtiment dédié à la logistique pour le stockage des produits finis. Il devrait être opérationnel au premier trimestre 2018. Quant à la troisième et dernière phase, elle concerne l’agrandissement du site de production sur environ 8000 m2 avec d’une part, l’élargissement de la surface de la station d’épuration afin de doubler la capacité de traitement des rejets, et, d’autre part, l’extension de l’usine de remplissage automatique des palettes redirigées par la suite dans la plateforme logistique.
La société travaille encore sur une dernière problématique non résolue : le transfert automatique des barquettes sur les lignes d’injection.

 

 

Food Markets for converted flexible packaging to reach $15.5 billion
Food markets for converted flexible packaging accounted for 71% of total demand in 2016 and are expected to rise to $15.5 billion in 2021. Ongoing product introductions and trends favoring smaller package sizes will fuel opportunities as will the need for enhanced shelf life and package resealability. These and other trends are presented in Converted Flexible Packaging Market in the US, 14th Edition, a new study from The Freedonia Group. According to analyst Katie Wieser, "Pouches and bags will capture share from rigid packaging most significantly in areas where convenience of use and storage economy are critical advantages, such as in the candy, snack, and beverage markets". Through 2021, the fastest advances are anticipated in beverages, with meat/poultry/seafood and snack food also seeing good gains.