N° 651 - Packaging - Alimentaire/Dossier

 

 

 

 

Capsules de café : le bioplastique, alternative à l’aluminium
Sur le marché croissant des capsules de café, les consommateurs attendent plus d’engagement des marques quant à la recyclabilité des capsules de type Nespresso. Si la capsule en aluminium conserve encore le leadership, de plus en plus d’acteurs s’orientent vers les biomatériaux pour proposer une alternative plus verte.

 

Le café est la seconde boisson la plus consommée après l’eau en France, et le marché des capsules ne cesse de croître. Devant ces perspectives réjouissantes, de nombreux acteurs se lancent sur ce marché, dont l’un des enjeux repose sur la capsule elle-même, compatible Nespresso. En aluminium, elle préserve au mieux les arômes du café et le protège de la lumière et de l’oxygène. Mais elle est très critiquée par les consommateurs pour son impact écologique, entre la multiplication des déchets engendrés et les conséquences environnementales de l’extraction du métal et de sa production. Des alternatives existent, bien qu’aucune à ce jour ne permette de préserver le café de façon aussi efficace que l’aluminium. Mais, selon plusieurs acteurs proposant des versions en plastique végétal, lorsque les capsules sont consommées sous quelques semaines, il n’est pas forcément nécessaire de les doter d’une barrière surpuissante. Capsules et opercules en bioplastique assurent un minimum de barrière et d’étanchéité. Terramoka, marque fondée en 2017 par Philippe Sauzay, utilise des capsules fabriquées en Europe dans un matériau 100% biosourcé. En amidon de maïs (sans OGM), la capsule se dégrade en 12 semaines dans des conditions de compost industriel. L’opercule très fin scellant les capsules est conçu dans le même matériau. «Quand la capsule est operculée à haute température (87°C), sa dégradation est activée et commence. Et elle se dégradera dans tous les cas naturellement. Nos capsules garantissent une DLUO à un an. Certes, le produit perd en saveur au bout de quelques mois, mais nous savons que la consommation du café intervient rapidement après la production des capsules», remarque Philippe Sauzay. La marque de café San Marco a également franchi le pas de la capsule en plastique biodégradable et compostable industriellement pour ses 4 nouvelles références bio.

 

 

 

 

 

Coffee capsules: when biopolymer is an alternative to aluminium
On the ever-growing coffee capsules market, consumers are expecting a greater implication from brands to guarantee capsules recyclability. The aluminium capsules remain the major ones, but more and more actors from the coffee industry are heading to biomaterials to offer a greener alternative. Some coffee brands and packaging or material manufacturers are indeed choosing bioplastic capsules which are industrially compostable (idocaps, Terra Moka (picture), San Marco, Futuramat). They are also looking at home compostable capsules (Terra Moka, Futuramat).

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°651 - Octobre 2020