N° 649 - Packaging - Alimentaire/Dossier

 

 

 

 

Les briques jouent la carte de l’écodesign
Recyclables, bien intégrées dans les filières de tri, les briques alimentaires sont particulièrement implantées sur certaines catégories d’aliments, comme la soupe, les produits laitiers ou les jus. Sur les segments premium, elles se modernisent, et ont encore un potentiel de séduction important – notamment en se montrant de plus en plus vertueuses sur le plan écologique.

 

“Sur le court terme et avec la crise liée au Covid-19, on voit que les chiffres de certaines catégories de produits ont fortement augmenté. Les produits laitiers liquides – le lait, la crème – ont par exemple augmenté de plus de 20% en volume, alors même qu’ils étaient en recul depuis dix ans. Notre site de Dijon a enregistré une croissance de production de 20% en avril 2020. A l’inverse, les boissons sont en souffrance (jus de fruits, boissons à base de thé) avec une décroissance de 3 à 4% en volume. Les consommateurs s’étant orienté durant la crise vers des achats de produits essentiels. Mais plus largement, la brique alimentaire se positionne bien. Des marques l’utilisent comme vecteur d’image sur le plan environnemental, et elle est aussi un choix conscient des consommateurs», analyse Gilles Tisserand, directeur marketing France et Benelux de Tetra Pak, citant notamment des données IRI. «Le secteur de la soupe, très présente en brique, bascule sur des designs d’emballages plus modernes et pratiques, à l’image des nouvelles soupes Knorr avec bouchon, avec parfois une communication clairement antiplastique. Au rayon frais, nous voyons le retour d’acteurs comme Green Shoot, avec une gamme de soupes bios dans un emballage contenant encore plus de matières renouvelables – avec l’intégration de plastique issu de résidus de canne à sucre certifié. Dans le rayon des eaux, attendons-nous à des annonces d’acteurs du secteur prochainement. A l’instar de la marque américaine Just Water, l’eau en brique se développe en Europe, au Canada, et c’est avant tout un choix environnemental. La brique a un impact carbone plus faible que beaucoup d’autres emballages. Et finalement la question de la transparence du packaging pour l’eau ne se pose plus tant que ça», ajoute-t-il. Tetra Pak explore par ailleurs de nouveaux canaux de distribution comme le «food service» – c'est-à-dire la restauration collective ou en libre service, l’hôtellerie et les restaurants – ou encore le secteur du e-commerce, pour lequel les briques alimentaires se révèlent adaptées. L’emballage Tetra Brik® Edge, par exemple, avec son toit incliné, permet d’optimiser la logistique sur l’ensemble de la chaîne, du transport au stockage. «Ces secteurs constituent un réseau de distribution important, où la brique est sous-représentée», constate Gilles Tisserand.

 

 

 

 

 

Food cartons: an environmental benefit
Recyclable, food cartons are especially used in food categories such as soups, juices and milk products. On premium segments, their design is improving, with rounded or fitted edges, or big closures (Tetra Pak, SIG). Besides, food cartons are getting even more eco-friendly, as manufacturers are replacing fossil plastic with plant or wood-based plastic (SIG, Elopak, Tetra Pak) and removing aluminium.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°649 - Juin 2020