N° 617 - Packaging - Alimentaire/Dossier

 

 

 

Etiquettes : une montée en gamme des produits et des services
Alors que le secteur alimentaire s’intéresse à des décorations plus élaborées, le numérique va encore plus loin dans la personnalisation et la qualité d’impression. Il permet également aux fournisseurs de faire évoluer leurs services.

 

Grâce aux technologies d’impression numérique toujours plus performantes, les étiquettes répondent aux demandes croissantes de personnalisation des emballages. Dans ce but, Stratus Packaging a créé le procédé Kaléido qui permet d’obtenir une déclinaison d’étiquettes (ou de manchons rétractables) différentes et uniques pour un type de produit, sans changer l’emballage. A partir d’un seul fichier, des zones de variabilité sont définies dans l’étiquette : sur ces zones, selon la demande, le logiciel va générer des décors différents, jouer sur la couleur ou sur les formes, aboutissant ainsi à un visuel unique, imprimé en numérique. Les fournisseurs continuent d’investir dans ce domaine.
Chez APE Etiquettes tout comme 5SeptEtiquette, les derniers achats portent sur l’imprimante jet d’encre 7 couleurs Domino N610i, rapide à mettre en œuvre. «Cette machine nous permet de faire parvenir à nos clients en 24h ou 48h des planches imprimées afin qu’ils aient un échantillon de leurs réalisations. Il n’est plus nécessaire de faire des épreuves couleurs. Cette imprimante offre un large spectre du nuancier Pantone et sort un blanc très couvrant dont le rendu est équivalent à la sérigraphie. Sa cadence de production, pouvant aller jusqu’à 75m/min, rivalise avec les procédés offset et flexo» s’enthousiasme Florent Di Nicola, directeur général adjoint de 5SeptEtiquette. Sur cette machine, APE fait le choix d’utiliser trois laizes (333, 250, 200) pour minimiser les calages et optimiser le temps sur la machine de façonnage. «Nous imprimons des feuilles couchées, en PE ou PP, et même métallisées grâce à un retraitement des surfaces. Nous pouvons ainsi proposer des étiquettes plus luxueuses pour des séries de 2000 à 50 000 pièces, avec une grande régularité de teintes, des couleurs dynamiques et des effets d’encre en relief» ajoute Christian Poirault, pdg d’APE. L’entreprise a été rachetée par le groupe Labelys en 2016, qui possède également Label Pack, Etiqroll et l’imprimerie Gigour.

 

 

 

Labels : broader possibilities in terms of decoration and services
Thanks to digital printing, labels can match the need for customised packaging. Stratus Packaging has created the Kaleido process : from a single file, it can generate millions of unique labels for one product. Besides, suppliers continue to invest in machines such as the Domino N610i digital colour label press (APE, 5SeptEtiquette), featuring 7 colours, a high productivity and consistent print results. Label decoration is going further with 3D labels (APE), texturized effects, and even a «no-label look» that 5SeptEtiquette has developed for a customer, using a very clear label associated to rotary screenprinting.
As for services, web to print solutions (5SeptEtiquette, Stratus) enable customers to save time and money by dealing independently with their label projects via a dedicated internet page.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°617 - Avril 2017