illig
   
N° 648 - Packaging - Alimentaire/Dossier

 

 

 

 

Sachets : des matériaux plus naturels
Outre les solutions mono-matière plastique, papiers et matériaux compostables gagnent du terrain sur le segment des sachets destinés aux produits alimentaires.

 

Pour leurs sachets alimentaires, les marques s’orientent notamment vers des solutions mono-matériau plastique, comme le PE. Certaines matières barrières sont recyclables, à l’instar de l’EVOH, bien qu’il subsiste un débat sur le pourcentage maximum à intégrer. Le fabricant FPC propose, par exemple, des sachets stand up en 100% PE, bouchon, embase et bague d’inviolabilité compris. Le groupe Mondi compte également dans ses gammes des poches en PE et PP, mais aussi des sachets mixant papier et plastique, ou des sachets en papier avec enduction. C’est la particularité de la société Malengé Packaging, qui fabrique des sachets mono-matériau papier dotés de propriétés barrières au gras ou à l’humidité par enduction, et intégrant un scellant. Les couches barrières ne sont pas issues de base plastique. La gamme Cycle Pack– en papier blanc, translucide ou en version kraft brun à partir de l’été 2020 – est adaptée à des produits alimentaires secs (poudres, fruits secs…). «Nous avons beaucoup de demandes pour cet aspect kraft. Le kraft brun est compliqué à approvisionner car l’Europe compte peu de fabricants. Mais c’est une matière intéressante : ses fibres lui confèrent une grande résistance mécanique, permettant d’envisager des sachets solides pour conditionner un kilo de produit par exemple», souligne Stefan Kirstetter, dirigeant de Malengé. «Nous continuons de développer la gamme Cycle Pack avec différentes barrières. Nous testons des solutions en R&D pour améliorer les qualités barrières à l’oxygène et à la vapeur d’eau, et se rapprocher d’une protection à base d’aluminium», ajoute-t-il. Depuis un an, la société enregistre une forte progression des demandes pour les sachets en papier. «Et depuis la crise du coronavirus, nous recevons davantage de demandes sur des emballages recyclables. Les marques n’ont pas abandonné leur projet», constate Virginie Morgano, en charge des actions commerciales web et marketing pour Malengé. La société travaille, par ailleurs, sur des solutions de fermetures / réouvertures afin de proposer des emballages 100% papier.

 

 

 

 

 

Flexible packaging: more natural materials
Many flexible food packaging is now made from mono-material plastics such as PE or PP (Mondi, FPC), but alternative solutions are gaining ground. Paper is now more and more an option, as barrier functions can be added to it (Malengé Packaging, Mondi, FPC). Some suppliers are also offering compostable sachets (FPC, TIPA). One of the current stakes is to certificate them home compost rather than industrial compost – so that their end of life can be more easily managed by consumers.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°648 - Mai 2020