N° 621 - Packaging - Alimentaire/Dossier

 

 

 

Les capsules de café : concilier barrière et écologie
Les milliards de capsules unitaires de café consommées chaque année dans le monde représentent des tonnes de déchets. Les marques ont mis en place des systèmes de collecte, tandis que les fournisseurs planchent sur des emballages plus écologiques, tout en assurant une barrière à l’oxygène.

 

Les capsules de café ont envahi les foyers et les supermarchés, générant une rude concurrence chez les fournisseurs. Le marché se compose majoritairement de capsules fabriquées en aluminium ou en plastique avec barrière.

 

RPC Bebo fournit, par exemple, des capsules thermoformées en PP-EVOH-PP pour diverses marques, et a également fabriqué pour le marché américain des capsules en PS-EVOH-PE. En R&D, les recherches des fournisseurs portent principalement sur la compatibilité des capsules aux nombreuses machines du marché. Leur décoration reste encore limitée : couleurs, effets métalliques, brillants ou bruts… Les opercules, en aluminium ou plastique, font aussi l’objet d’améliorations constantes, comme l’explique Paolo Battiston, responsable produit pour la confiserie et les aliments transformés chez Constantia Flexibles. «Pour ceux en aluminium, nous traitons ce matériau pour le rendre plus souple par un traitement basé sur un principe de cuisson. Nous appliquons ensuite une couche pour le scellage, et une surcouche afin que l’opercule puisse être imprimé. Si la capsule est utilisée dans une machine Nespresso®, nous pratiquons un embossage sur l’opercule, qui modifie ses propriétés mécaniques et permet une perforation plus régulière». Pour une application sur machine Dolce Gusto®, l’opercule est en plastique, conçu sur une base PET ou alu, avec une couche de scellage en PP ou PBT. « L’industrie demande actuellement une solution de scellage en PBT pour les systèmes Nespresso® et Dolce Gusto ®. Nous cherchons : il est difficile de trouver un plastique ou une couche thermocollante scellant de façon adéquate, surtout lorsqu’il s’agit de capsules en PBT. Cette résine montre une excellente barrière à l’oxygène et à l’humidité, mais elle a un point de fusion élevé qui la rend difficile à sceller» ajoute Paolo Battiston.

 

 

 

Coffee capsules : towards more sustainability ?
Billions of coffee capsules are used every year in the world, meaning tons of waste. Brands have organized collection systems, while capsules manufacturers are seeking to offer more ecological solutions. RPC Bebo has launched the B2Nature™ capsule, a biodegradable and compostable solution which also includes an oxygen barrier. In the meantime, Constantia Flexibles is working on a biodegradable material for lids. Vegeplast also aims at increasing the conservation duration by working on its sustainable materials. The company is exploring an alternative solution with empty biodegradable capsules to be filled by consumers. Capsul’In also offers such products, and is about to launch an injected biodegradable, compostable capsule with a “green” barrier thanks to the IML technology.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°621 - Septembre 2017