N° 633 - Packaging - Focus



 



Barbier confirme son enga gement pour l’économie circulaire et augmente sa production de films recyclés
Fournisseur de films polyéthylène pour notamment l’emballage, le groupe Barbier, dont le pdg Serge Vassal s’est impliqué dans plusieurs groupes de travail de la Feuille de Route Economie Circulaire (FREC) (1), confirme son engagement dans l’économie circulaire avec deux lignes de recyclage de films post-consommateur.

 

Producteur de films de regroupement (multipack…), le groupe Barbier, qui est aussi recycleur, propose depuis mars 2016 le film Recyplast, produit à partir de matières plastiques recyclées post-consommateur. «Nous oeuvrons à convaincre nos clients d’utiliser des produits contenant plus de matières premières recyclées (MPR) afin d’améliorer notre impact environnemental. Nous avons les capacités industrielles pour relever ce défi et les gisements de films usagés collectés sont existants» souligne Serge Vassal. Et le mouvement est en marche, semble-t-il.

 

Depuis son adoption en 2016 par le lait bio de Lactel, ce film a séduit plusieurs marques dont parmi les dernières en date, So du groupe bio Sojade. A ce jour, une vingtaine de clients se montrent intéressés, nous confie le groupe.

 

Ces attentes confortent le groupe dans son objectif de produire du film recyclé de qualité. D’où la poursuite de ses investissements dans ses deux unités de recyclage, la sécurisation de ses approvisionnements de matières premières secondaires et son exigence de réceptionner des balles de qualité, ce qui implique un sur-tri à leur arrivée sur site.

 

Sur les deux sites, la production de matières premières recyclées est en constante progression (croissance de +20% sur les 12 derniers mois). Elle est incorporée dans des films fabriqués par l’entreprise.

 

De nouveaux investissements ont été engagés entre fin 2017 et 2018, après avoir investi, il y a deux ans, 12 millions d’euros sur son site Chavanon 5. Le groupe vient ainsi de moderniser Sorep, sa première usine de recyclage construite en 1980, pour 5 millions d’euros (une nouvelle ligne de recyclage et bâtiment).

 

(1) Dans le cadre des travaux préparatoires et plus specifiquement de l’atelier 2 «Plastiques et économie circulaire : viser le recyclage de 100% des plastiques en 2025», Serge Vassal a été nommé co-animateur du groupe PEBD (Polyéthylène Basse Densité) avec Auchan, puis du Groupe Emballage avec Ania, Carrefour et Paprec.

 

 

 

 



 

Extrait de l'article paru dans ED/N°633 - Novembre 2018