atlanpak
   
N° 649 - Packaging - Focus



 



Collecte et recyclage : la filière verre veut accélérer le pas
Avec le lancement officiel de l’initiative « Close the Glass Loop » lors d’une conférence virtuelle le 30 juin dernier par la FEVE (Fédération Européenne du Verre d’Emballage) en présence de ses adhérents, partenaires et collectivités, l’industrie du verre confirme sa volonté de dynamiser la collecte du verre et de son recyclage. Objectif : atteindre un taux de recyclage de 90% d’ici 2030 au sein de l’Union Européenne.

 

Le verre est déjà l’un des matériaux, avec l’aluminium, le mieux recyclé. 76% du verre est collecté et recyclé en Europe dans un système de boucle fermée dit de «bottle to bottle». Mais les fabricants ne comptent pas en rester là. En adoptant le programme «Close the Glass Loop» (boucler la boucle du verre), le secteur affiche clairement son ambition : atteindre, en 2030, un taux de recyclage de 90% des emballages en verre sur le marché européen. En réunissant les différentes parties prenantes de la filière à savoir les collectivités territoriales, les clients industriels utilisateurs de verre, les traiteurs de verre, les distributeurs ainsi que les éco-organismes, la FEVE espère ainsi lisser les disparités quant à l’efficacité des collectes et harmoniser la qualité du calcin, verre recyclé. «Pour atteindre nos ambitions, nous devons travailler à la fois localement dans chaque Etat membre de l’Union Européenne et partager les bonnes pratiques à travers une plateforme européenne. Nous ne croyons pas à un modèle unique de collecte du verre en Europe, mais nous croyons en une ambition unique», souligne Michel Giannuzzi (en photo).

 

Déploiement en France
Si la France s’avère être un bon élève quant au recyclage du verre avec un taux atteignant les 78% sur l’ensemble du gisement (87% pour les emballages ménagers, soit 32 kilos de verre par habitant), elle ne reste pas moins impliquée pour optimiser encore le système de collecte, notamment hors domicile, comme dans les lieux publics et de restauration, mais également dans les grandes métropoles où le taux de collecte est plus faible. En effet, 10 kg en moyenne de verre par an et par habitant se retrouvent dans les ordures ménagères résiduelles et le gisement du verre hors-domicile, estimé à plus de 350 000 tonnes, est insuffisamment capté. Avec l’ambition d’atteindre le seuil fixé des 90% en 2025, soit cinq ans avant l’échéance fixée par l’ensemble de l’UE. «Dans cette logique de mobilisation de tous les acteurs de la chaîne de valeur du verre, nous venons d’élaborer en France une charte d’engagement ambitieuse ‘Verre 100 % Solutions’ qui regroupe 24 signataires (collectivités, producteurs, distributeurs, éco-organismes et verriers). Cette charte, signée lors du Congrès des Maires de France avec François Baroin, le président de l’Association des Maires de France, vise à atteindre 90 % de verre collecté en 2025. Elle démontre l’implication et l’engagement de chacun des acteurs, et en particulier des collectivités territoriales qui depuis maintenant 45 ans collectent le verre», précise Jacques Bordat, Président de la Fédération des Industries du Verre en France.

 

 

 



 

Extrait de l'article paru dans ED/N°649 - Juin 2020