N° 616 - Packaging - Focus

 

 

Interpack : le grand salon de l’emballage et du conditionnement
Quand on parle du salon d’emballage de Düsseldorf, les chiffres sont impressionnants. Que l’on en juge : une surface d’exposition équivalente à 37 terrains de football, soit 262 400 m2 répartis dans 19 halls, près de 2700 exposants de 60 pays, 175 000 visiteurs environ originaires de 163 pays attendus (1) … L’édition 2017, qui ouvrira ses portes du 4 au 10 mai, a d’ores et déjà battu un record avec la demande d'exposants la plus forte depuis plus de 55 ans, nous dit-on. La France sera présente avec une centaine d’entreprises. A la précédente édition, en 2014, les Français avec 5% des visiteurs étaient dans le Top 9 du visitorat par pays, derrière les Néerlandais et les Italiens.

 

Interpack confirme au fil des éditions à la fois sa position de n°1 et son identité de généraliste. «On rassemble sur un même espace d’exposition tout ce qui concerne l’emballage et le process, mais l’organisation des halls nous permet de segmenter le salon en autant de marchés où l’emballage occupe une place majeure» nous dit Thomas Dohse, Deputy Director Interpack - Global Portofolio Processing and Packaging qui ajoute «c’est d’ailleurs avec la volonté de bien identifier chacun des univers représenté que nous avons conçu la campagne de communication Interpack destinée au visiteur».
L’édition 2017 couvre huit marchés : alimentaire, boissons, confiserie, boulangerie/pâtisserie, pharmaceutique, cosmétique, non-alimentaire et biens industriels. «Des branches qui progressent à l’instar des croissances que l’on observe sur le plan mondial» précise le Directeur adjoint portfolio Emballage.
Ainsi, entre 2015 et 2020, les dépenses pharmaceutiques vont augmenter de 31%, passant respectivement de 963 milliards d’euros à 1,3 md d’euros (2). Si en 2005, un tiers de la population mondiale avait accès aux produits pharmaceutiques, en 2020 ce sera environ la moitié des humains. Selon IMS Health, la consommation médicale mondiale devrait augmenter de 4,5 milliards d’unités standard (unités standard pour le volume des formulations pharmaceutiques) d'ici à 2020, rapporte Interpack, soit une progression de 24% comparée à 2015. Cette croissance est poussée en particulier par la demande de génériques dans les Pharmerging Markets où 88% des génériques et de produits OTC (Over-the-Counter) sont utilisés. Dans les pays industrialisés, les thérapies médicamenteuses spécialisées représenteront presque 28% des dépenses mondiales en médicaments d'ici 2020. Outre les solutions process et emballage destinées au secteur médical et pharmaceutique, Interpack mettra en avant les solutions liées à la sécurité qui est la priorité et qui donnent à l’emballage la preuve de son authenticité qui passe, entre autres, par la sérialisation, le track&trace, et les tamper-evident.

 

(1) Chiffres Interpack - (2) Interpack/IMS Health/VDMA.

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°616 - Mars 2017