N° 623 - Packaging - International/Revue de presse

 

 


EMBALLAGE / PACKAGING
L’emballage alimentaire cible l’homme millennial
En considérant aujourd’hui le millennial (souvent célibataire à 30 ans) et qu’il y a davantage de familles travaillant à temps plein, les hommes fréquentent les épiceries et achètent plus régulièrement que les générations précédentes. L’industrie alimentaire a commencé à créer des marques avec des emballages s’adressant davantage à la gente masculine. Les épiceries alimentaires stockent ces nouveaux produits et emballages, en créant des PLV ciblant l’acheteur masculin. Selon Men’s Health, 84% des hommes participent maintenant «à l’achat du repas principal» dans leur foyer, en hausse de 20% sur dix ans. La stratégie d'achat de cette génération masculine est unique et différente par rapport à celle des femmes. Selon l’institut Kellogg’s, les acheteurs masculins viennent au magasin sans avoir planifié de repas hebdomadaire ou le jour même. Ils entrent dans un supermarché pour acheter ce dont ils ont besoin dans l’instant ou le soir pour le dîner, tandis que les femmes sont prêtes à constituer des provisions pour une semaine, voire deux à l’avance, selon leur emploi du temps.
(Packaging Strategies, 31 août 2017)

 

Food packaging targets the millennial man
With millennial remaining single into their thirties and more families working full-time jobs, men are frequenting grocery stores and doing the marketing more regularly than past generations. The food packaging industry has gradually started creating brands with packaging that will assumedly appeal more towards the masculine demographic. Grocery markets are stocking these more gender-specific packaging and products, as well as creating displays targeted at the male market shopper. According to Men’s Health, 84% of men participating now do the “primary meal marketing” in their households, a 20% surge from a decade ago. Men’s shopping strategy is unique and different compared to women. According to Kellogg’s, male shoppers come to the store without a weekly or even same-day meal plan in mind. Men walk in to a supermarket to buy what they need in the present, or that night for dinner, whereas women are ready to stock up for a week or possibly two, depending on their schedules.
(Packaging Strategies, August, 31, 2017)
 

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°623 - Novembre 2017