N° 653/654 - Packaging - Linéaires

 

 

 



Papier et fibres de bambou pour emballer fruits et légumes
Depuis décembre, E.Leclerc est la première enseigne en Europe à proposer une gamme d’agrumes conditionnés dans un emballage zéro plastique, recyclable, en papier et fibres de bambou. Ce lancement concerne l’offre fruits et légumes de sa MDD Marque Repère sous la gamme Panier du Primeur, commercialisée depuis 2019. En plus de vouloir proposer des fruits et légumes cultivés de manière plus responsable (97% du tonnage annuel sont issus de filières tracées et durables ou certifiées Haute Valeur Environnementale et 58% d’origine France), E. Leclerc a choisi de les emballer de façon plus vertueuse. Premier essai avec son portefeuille d’agrumes venus d’Espagne. Une vingtaine de références bio et conventionnelles (oranges, clémentines, mandarines, citrons et pomelos) sont désormais commercialisées dans un sachet papier recyclable labellisé FSC avec une fenêtre en fibres naturelles de bambou. Un choix qui permet une économie de 250 tonnes de plastique sur un an rien que pour son offre agrumes, selon l’enseigne. La même démarche est déclinée sur toute la gamme des Pommes de terre Bio Village soit une économie estimée à 33 tonnes de plastique par an. Un choix qui fait suite à d’autres initiatives de E. Leclerc ces derniers mois pour supprimer, dès que faire se peut, le plastique de son rayon primeur. Ainsi, en 2019, l’emballage des Poireaux Bio Village est passé d’un sachet plastique à un simple ruban, soit une économie de 2 tonnes de plastique sur un an. Même démarche sur le Radis Noir, le Chou rouge, le Melon, les Courges Butternut, le Concombre, le Potimarron et le Céleri rave Bio Village. Les Bananes Bio Village vont progressivement passer en ruban, pour une économie de 36 tonnes de plastique sur une année. Pour d’autres références, comme les tomates Panier du Primeur issues d’une filière HVE, le choix s’est orienté vers une barquette en carton, soit une économie de 60 tonnes de plastique sur une année. Un nouveau format également étendu à ses Pommes Panier du Primeur dès le début de l’année 2021, soit une économie de 17 tonnes de plastique sur 1 an. Dans certaines régions, des tests sont réalisés avec des étuis carton pour remplacer le plastique sur les Avocats Bio Village (avec une économie de 4 tonnes de plastique par an). Avant d’être prochainement étendu à toute la France.
Fournisseur : CMSA


 

 

 

 

Lessive : des capsules livrées dans la boîte aux lettres
Pour en finir avec les bidons de lessive en plastique à usage unique, Spring a développé une boite en carton 100% sans plastique et recyclable capable de contenir un plateau de 42 capsules de lessive liquide. L’équipe a décidé de coupler ses formules certifiées Ecolabel à un emballage fabriqué en carton FSC, recyclable, équipé d’un système de sécurité enfant exclusif et breveté, et si compacte qu’il peut se glisser n’importe où. La marque propose par ailleurs de livrer directement les consommateurs les capsules de lessive dans la boîte aux lettres. Grâce à sa formule concentrée active, sans eau, de 14 ml, Spring assure utiliser trois fois moins de camions sur les routes que pour une lessive classique vendue en GMS et travaille avec la Poste pour atteindre la neutralité carbone. Sur ce même principe d’éco-box, la marque propose également l’envoi de tablettes pour lave-vaisselle.

 

 

Une canette en phase avec la nature
Afin de célébrer l’ouverture du premier centre de vente au détail Green Pea à Turin, le brasseur italien Balandin lance une bière biologique «Nazionale», dans une canette métallique 100% recyclable. Le design imaginé minimaliste et naturel se décline sur un fond blanc sur lequel on trouve un seul pois vert au-dessus du logo Baladin, permettant d’attirer l’attention des consommateurs et rappelant les couleurs de la nature ainsi que la perception écologique du produit. La canette est équipée du concept 360 End® de Crown, un système qui permet de retirer tout le couvercle de la boisson pour la transformer en gobelet, supprimant ainsi le besoin d’utiliser un verre et offrant une solution attrayante pour les activités en plein air.
Fournisseur : Crown Bevcan Europe & Middle East

 

 

Des tubes de dentifrice se délestent de leurs étuis en carton
La marque bucco-dentaire Zendium franchit une nouvelle étape dans son engagement pour le développement durable en supprimant les étuis en carton de ses dentifrices. Une décision qui concerne plusieurs pays européens dont le Royaume-Uni, la France et l’Italie depuis novembre dernier. En lieu et place des étuis, est mis en place un système de socles en carton recyclables pour protéger les dentifrices des dommages tout en les maintenant verticalement dans les rayons des supermarchés.
A noter, le retrait de l’étui carton ne s’applique ni aux multipacks Zendium, ni à un faible nombre de produits vendus en pharmacie où l’étui (en papier recyclé) est nécessaire pour partager les informations relatives aux produits. Cette initiative permet, selon la marque, une économie mondiale annuelle de 6,2 millions d’étuis, soit l’équivalent d’environ 1500 arbres par an (1). Pour réaliser ce projet, Zendium a repensé sa ligne de production et investi dans de nouveaux équipements pour la fabrication de ses emballages au sein de son usine de production en France. Depuis début 2020, les tubes de dentifrice de la marque sont fabriqués à partir de 60% de plastique dérivé de plantes, ce qui, combiné à la suppression de l’étui en carton, a comme conséquence positive de réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre imputables aux emballages (2). Le tube aussi peut être recyclé avec TerraCycle®, indique la marque du groupe Unilever.

 

(1) Estimation basée sur les volumes annuels de dentifrices Zendium 75 ml produits après la suppression de l’étui carton par rapport à l’année précédente. (2) Concerne les emballages primaires et secondaires par rapport aux précédents emballages.

 

 

 

Loop se déploie dans les points de vente Carrefour
Avec avoir lancé Loop en mai 2019, un système d’achats de produits de grande consommation sur un principe de consignes via une plateforme internet, TerraCycle s’associe à Carrefour pour la seconde phase de déploiement. Les produits Loop sont accessibles dans une dizaine de points de vente Carrefour dont deux magasins parisiens Carrefour City (Bizot et Beaupassage). Avec le lancement de Loop par Carrefour, TerraCycle souhaite rendre accessible à un plus grand nombre de Français cette expérience «zéro déchet». Ainsi, les clients Carrefour pourront retrouver de nombreux produits de leurs marques préférées dans un emballage réutilisable et consigné. Une fois les produits consommés, chaque client peut rapporter ses emballages vides en magasin et se faire rembourser par le biais d’une application mobile et d’un espace de collecte, ou directement en caisse. Une fois les contenants retournés par le consommateur, Loop en assure la collecte, le tri et le nettoyage. Les emballages propres sont renvoyés dans les différentes unités de production des marques pour être remplis de nouveau et remis dans la boucle jusqu’à plusieurs dizaines de fois.

 

 

Un coffret tout carton qui en jette
Pour son coffret de rouges à lèvres à édition limitée, la marque de beauté Yves Saint Laurent souhaitait trouver le meilleur compromis entre un produit de luxe et une approche responsable aboutie. Destinée à recevoir une sélection de mini rouges à lèvres Pure Couture, cette boîte est une base carton habillée à la main du papier sérigraphié de paillettes rouges. A l’intérieur, la cale carton sur mesure est recouverte du même papier décoré, un développement exigeant qui a demandé de multiples ajustements. Cette cale relève le challenge d’une forme à découpe ajustée au millimètre. Celle-ci garantit aux produits, le maintien et la résistance d’une cale plastique.
Fournisseur : Cosfibel