N° 624 - Packaging - Parfumerie&cosmétique/Dossier

 

 

 

La demande pour des pots recyclables s’amplifie
Pour proposer des solutions plus écologiques aux marques, les fournisseurs misent sur le choix de matériaux comme le PCTG ou le verre recyclé, et réduisent l’épaisseur des pots. Ils cherchent globalement la meilleure adéquation possible entre l’esthétisme et la notion de développement durable.

 

L’évolution «verte» des pots concerne principalement ceux positionnés sur la catégorie premium. Les emballages destinés au marché de masse, à paroi simple et majoritairement en PP, sont en effet déjà optimisés en termes de poids et conçus dans un matériau recyclable. Les fournisseurs se tournent vers des matériaux adaptés. Chez RPC, «l’éco-conception fait partie de notre méthode de développement de produits. Nous avons constaté que les pots à recharge ne rencontrent pas le succès escompté auprès des consommateurs. Nous nous sommes donc orientés sur le choix des matières et le design. Nous avons développé des gammes de pots qui bénéficient de l’attestation de conformité aux agréments des organismes Ecocert et Cosmos : nous proposons, par exemple, des pots en PCTG, qui offrent un rendu identique à ceux en SAN - l’effet verre - tout en pouvant être eco-certifiés. C’est l’une des matières les plus compatibles avec les formules» assure Delphine Roux, responsable marketing et communication, division Beauté et Hygiène. Pour sa part, Julie Vergnon, responsable de la division Skincare Quadpack, constate une demande accrue pour des pots en PP ou PE pour leur taux de recyclabilité, mais aussi pour des pots en SMMA, appréciés pour leur transparence. «Les pots en PP présentent un intérêt sur le plan de la recyclabilité. Il est en outre possible de charger la matière en PP recyclé à 60-70%. Mais cela impacte la transparence, la blancheur, et la flexibilité sur le décor est moindre» souligne-t-elle. La société travaille à l’optimisation des formes, et également sur des matériaux alternatifs comme du plastique d’origine végétale - sur lequel il subsiste toutefois des problématiques de réaction à la chaleur lors des process.

 

 

 

Cosmetic jars : the need for recyclable jars is increasing
In order to offer more sustainable solutions to brands, jar suppliers are focusing on materials, with new options such as plastics - PP or PCTG (RPC group), which is compatible with Ecocert and Cosmos certifications, or even greenrecycled glass. Eurovetrocap is indeed offering its first standard jar made of recycled glass (up to 90%, of which 75% is post-consumer). Suppliers also seek to reduce jar weight (Quadpack (picture), RPC by optimizing the design and production process. Some are also looking at refillable solutions, such as Embalforme for its new range of jar made with opal glass. Besides eco-conception, jar manufacturers do not forget the ease of use. It can be through an airless system (Quadpack, RPC), or the design itself - as Eurovetrocap’s pressed jars, favouring easy removal of the formula.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°624 - Décembre 2017/Janvier 2018