N° 626 - Packaging - Parfumerie&cosmétique/Dossier

 

 

 

Habillage des flacons : des possibilités de décoration inédites
Les prestataires repoussent sans cesse les limites dans le but de proposer des effets de décoration jusqu’alors irréalisables.

 

DS Color revendique une technologie unique au monde, rien de moins. L’entreprise a mis au point des gammes de peintures spécifiques conçues pour recevoir un traitement au laser qui décape la peinture de façon sélective, révélant ainsi des effets décoratifs inédits sur des emballages en verre ou en plastique. Le principe : après application d’une couche de peinture, le faisceau du laser passe sur celle-ci, avec un logo ou un dessin. Le laser transforme le carbone d’un pigment présent dans la formule, et le modifie dans une autre nuance. Mieux encore : avec deux teintes appliquées en dégradé, le passage du laser permet d’obtenir quatre teintes différentes. «Auparavant, le décapage laser n’était possible que sur trois teintes (noir, gris et anthracite) et, sur les flacons de parfum, uniquement lorsqu’ils étaient métallisés. Nous avons travaillé avec acharnement pour mettre au point une peinture liquide permettant le décapage sélectif par le laser de certains pigments. Nous avons cherché dans le monde entier différents pigments, colorants, et surtout des additifs car il fallait trouver des absorbeurs pour obliger le laser à pénétrer le coating - pour la couleur rouge notamment. Nous avons testé 450 matières premières ! Notre première gamme de peintures, baptisée Holoptique, est destinée au plastique. Après «laserisation», un effet visuel interférentiel apparait grâce à au dépôt d’un pigment spécial. Puis nous avons développé la gamme MetaLazer, dérivée des premières formules avec un effet de coloration métallique. C’est, en outre, un pigment moins coûteux. Naturellement, on nous a demandé la même technologie pour le verre ! Nous avons donc réadapté les formulations pour que la peinture adhère sur le verre : il s’agit de la gamme Haloplast, qui donne un effet de transparence coloré (le «lighting»), de diffusion de lumière à travers le verre, associé à un effet graphique» explique Daniel Schoels, fondateur de la société. «Nous pouvons aujourd’hui travailler sur toutes les teintes. Autre atout : nos peintures sont tellement sensibles au laser que l’on peut utiliser la technologie sur des pièces en relief, galbées, sans changer les réglages machine» ajoute-t-il. Ces peintures tiennent le cahier des charges du secteur automobile en termes de résistance et ne nécessitent pas d’équipement particulier. Pour la société, cela ouvre la voie à de multiples projets dans divers secteurs.

 

 

 

Packaging decoration : brand-new possibilities
Suppliers are pushing limits to conceive new decoration effects that were impossible to achieve up to now. Belgium company DS Color has developed specific paintings formulas which can sustain a laser treatment. Indeed a selective laser modifies the carbon contained into a pigment, making the colour tone changing, and creating a visual effect. The last version of these paintings is suitable for glass packaging. Besides, the Kurz company has worked on a hot stamping film especially for DuPont Surlyn material (picture). Other decorative technics are pieces that can be stuck onto a bottle. Mill has launched a metal label including leds and battery, while Oriol & Fontanel has supplied a precious piece made of cast iron and gold plating, for a Thierry Mugler fragrance, Alien limited edition bottle.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°626 - Mars 2018