N° 617 - Packaging - Parfumerie&cosmétique/Dossier

 

 

 

Décoration des flacons : des technologies toujours plus élaborées

Dépolissage, zamak, textile… Les fournisseurs repoussent les limites technologiques et industrielles pour apporter de nouveaux effets de décoration.

 

Il y a du nouveau dans le secteur du dépolissage du verre. Satimat a mis au point «un dépolissage plus transparent, grâce à un produit crée sur mesure qui attaque le verre. Cela évite l’emploi d’un laquage. Autre nouveauté que décrit Adrian Briffard, commercial chez Satimat : «en micro-facettant le verre, nous pouvons offrir un effet légèrement pailleté. Par ailleurs, nous sommes les premiers en Europe à être équipés d’une machine qui nous permet d’obtenir un rendu proche de la sérigraphie multi-couleurs, mais avec une technologie peu énergivore et un mode de cuisson différent». Mais il faudra attendre l’été pour en savoir plus, nous dit-il. La société est également capable de faire un dépolissage plus écologique, qui ne nécessite ni acide, ni station d’épuration. Le process reste inchangé : c’est un produit, spécialement crée par un chimiste, qui agit. «Cette technique n’est pas plus chère, et pour l’instant, sur nos premiers essais, le rendu est similaire à la technologie avec acide» assure Adrian Briffard.
Le métal n’est pas en reste pour optimiser les pièces de décoration. Pour le parfum Goldea de Bulgari, TNT Global Manufacturing a fabriqué en une seule pièce de zamak la couronne et l’anneau cerclant le flacon : la démouler a nécessité cinq mouvements (trois coulisseaux) dans le moule d’injection. Du jamais vu, assure la société. «Nous avons d’ailleurs déposé deux brevets. Il a fallu opérer un démoulage avant et arrière, puis un troisième mouvement pour démouler la couronne. A l’intérieur de la couronne se situe un système de clipsage : un quatrième mouvement est venu démouler cette partie interne, puis un dernier coulisseau vers le bas a été nécessaire pour libérer l’anneau. Le design et la cinématique des moules doivent être très précis» détaille Toby Cattermole, cofondateur de TNT Global Manufacturing. Autre prouesse réalisée par la société avec l’intégration d’un talon très fin en zamak sur le flacon du parfum Good Girl de Carolina Herrera (1). La difficulté a été d’injecter la matière sur toute sa hauteur. «Cela nécessite une grande qualité d’injection pour éviter les bulles d’air, qui peuvent créer des aspérités lorsque la pièce est polie. Il faut garder la matière chaude le plus longtemps possible pour que le flux soit bien homogène. En outre, le talon est strié : nous avons donc ajouté des coulisseaux dans le moule, dont le design est essentiel, pour pouvoir démouler tout ce qui est en contre-dépouille» ajoute Toby Cattermole. Le métal apporte une valeur ajoutée certaine aux emballages. Ainsi le groupe Santex développe actuellement un nouvel axe de décoration haut de gamme en habillant capots et flacons de pièces de bijouterie en fonderie plaqué or 24 carats. Chaque pièce est unique.

 

 

 

Cosmetic and fragrance packaging decoration is upgrading
Suppliers are pushing technological and industrial limits to bring new decoration effects. Satimat has developed new effects in glass etching (more transparent, or glittery rendering) as well as an ecological etching process, suppressing the need for acid. As for TNT Global Manufacturing, the company has achieved an unprecedented process with a zamak piece on the Goldea Bulgari fragrance, which has demanded five different motions to be demolded from the mold. Besides, fabric is more present on packaging. Oriol & Fontanel (Santex group) is offering inverted gilding on fabric labels by associating laser cut and layers of colours. It has also worked on fabric labels that can be automatically set on pack via a traditional labeller.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°617 - Avril 2017