N° 616 - Packaging - Parfumerie&cosmétique/Tendances

 

 

 

 

Emballages connectés et applicateurs en thermoplastique
A l’occasion du salon PCD, Texen a présenté ses dernières innovations. Avec sa gamme d’applicateurs destinés au maquillage des sourcils, des lèvres et du teint, la société propose au consommateur une nouvelle expérience sensorielle. «Pour sortir du schéma actuel du silicone et du polyuréthane expansé, on s’est inspiré d’une demande qui revient beaucoup : la matière molle» révèle Stéphane Lesprit, responsable innovation chez Texen. Ces nouvelles matières répondent à deux critères : l’ergonomie et l’application. Le thermoplastique a été sélectionné pour sa texture «plus douce et soyeuse». Pour avoir des applicateurs au toucher de type éponge, Texen utilise la technologie Mucell (1), développée par la société Trexel avec laquelle la filiale de PSB Industrie a négocié un partenariat exclusif. Cette technologie sur laquelle Texen travaille depuis plus de deux ans a été testée au sein du TexenLab qui est équipé d’un module lui permettant d’injecter du gaz avant d’introduire la matière dans la machine d’injection.
Le spécialiste de l’emballage cosmétique a présenté une autre solution, interactive cette fois, en partenariat avec la société E-Ink : l’ajout d’un écran miniaturisé et sans batterie sur ses boîtiers de maquillage, grâce à la technologie NFC. Ainsi, le consommateur pourra avoir accès aux informations choisies par la marque telles que des tutoriels, des modes d’emploi, des informations produits… simplement en plaçant son téléphone NFC à proximité du boîtier. Cette innovation permet à Texen de répondre aux attentes nouvelles des marques en termes d’information interactive.

 

(1) Injection de gaz carbonique dans la matière plastique. L’eau et la formule ne vont pas dans la pièce injectée, mais la sensation de l’éponge est quand même présente. Cette technique est utilisée notamment dans l’automobile pour alléger le plastique.

 

 

Trois groupes dans une chaussure
Le flacon en forme de chaussure à talon aiguille du nouveau parfum «Good Girl» de la styliste Carolina Herrera est signé Pochet du Courval. Les courbes ont rendu particulièrement délicat le convoyage sur les lignes de production et de décor. Laqué bleu nuit et parachevé d’or en sérigraphie et marquage à chaud, il est disponible en 30 et 80 ml. Le capuchon du plus grand format, lui, est réalisé par Qualipac/groupe Pochet. Multi-matériaux, il est fabriqué grâce à un assemblage complexe à haute cadence de 3 pièces techniques, et s’adapte parfaitement à l’épaulement du flacon, précise Pochet.
Quant au talon aiguille de la chaussure qui est en zamak, il a été réalisé par TNT Global Manufacturing. Strié, il «a réclamé un process technique complexe pour assurer son démoulage et son polissage tout en préservant le détail des lignes» indique la société. Elle ajoute que le matériau a été choisi pour ses nombreuses propriétés telles que la stabilité, la malléabilité, la résistance ou encore la dureté.

 

Enfin, c’est WestRock qui a mis au point la pompe du parfum, appelée Melodie Forever. Elle appartient à la collection Emotions of Spray, conçue pour proposer aux marques davantage d’options de personnalisation. Pour s’adapter à la forme particulière du flacon, une chaussure à talon aiguille, une extension sur-mesure a été réalisée pour s’intégrer dans le capuchon de pulvérisation.
«Good Girl» a reçu un Award au dernier salon PCD pour sa «finesse exceptionnelle».

 

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°616 - Mars 2017