Ces ressources peuvent être des machines autonomes ou connectées et doivent devenir plus flexibles que jamais, ce qui implique de pouvoir fournir le bon matériel et le bon emballage au bon moment. Afin de réduire les coûts de stockage et les déchets, les entreprises tendent à mettre en fabrication les produits dont l'expédition est confirmée. Des robots mobiles autonomes (RMA) et des robots collaboratifs (cobots) sont de plus en plus présents auprès des robots industriels traditionnels, remplaçant les convoyeurs ou les stations d'accumulation/tampon. Le défi consiste à mettre en place un processus de production flexible et continu, répondant aux demandes des clients et évitant de dépendre des chaînes de convoyeurs coûteuses et rigides, nécessitant beaucoup de maintenance et d'espace. Les entreprises qui se démarquent en utilisant des technologies innovantes gagnent non seulement en agilité, mais réduisent les rebuts, les risques de contamination, les déchets ainsi que les pertes.

Tendances futures
Le dernier rapport de Mintel a identifié trois tendances clés dans l’agroalimentaire qui devraient s’imposer d’ici 2030 :

• Nouveaux progrès en matière d’alimentation durable et d’accès à l’information pour le consommateur.
• Importance croissante de la science alimentaire et de la technologie moderne dans la fabrication. À l'avenir, les entreprises utiliseront des outils sophistiqués pour commercialiser davantage de produits novateurs, pour raccourcir les délais de production et pour renforcer la confiance dans les marques.
• Optimisation des performances d'usine par le contrôle des flux de marchandises dans les zones de production et de stockage. C'est la seule façon pour les entreprises de répondre aux nouvelles demandes des détaillants et des consommateurs. Ils doivent produire de plus en plus rapidement des articles prêts pour la vente, en suivant une approche à produits variés, à faible volume et sans rappel.

Dans ce contexte, il est important de se demander comment un projet peut être réalisé de manière rentable et avec un retour sur investissement réaliste. Les chaines de production et d'emballage intelligentes qui peuvent être facilement reconfigurées pour répondre à l'évolution du marché et des besoins des consommateurs sont un début de réponse.

Extrait de la revue n° 653/654 - Décembre 2020/Janvier 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support