Texte AlternatifAvec 90% du CA réalisé à l’export et 1400 équipements installés en Asie, en Europe et aux Etats-Unis, le fabricant italien a l’habitude des défis, en l’occurrence ici, d’une livraison avec des délais beaucoup plus courts. Alors qu’en temps normal, la mise au point de nouvelles lignes pour ses clients nécessite un an entre la commande et la livraison, Steriline a dû faire preuve d’adaptabilité pour fournir une première CDMO dès l’été dernier, anticipant les besoins à venir. «En août, une société pharmaceutique nous a contactés à la recherche d'une ligne de production complète disponible dans des délais très courts pour produire un vaccin contre la Covid-19. En Europe, seules 8 entreprises auraient pu le faire, et le choix du client s’est porté sur nous», déclare Federico Fumagalli, directeur commercial de Steriline.

Texte AlternatifPour répondre à cette commande, les équipes ont été doublées voir étoffées puisqu’une hausse de 10% du personnel est prévue dans les mois à venir. Steriline a également fait appel aux outils digitaux pour valider les tests (FAT) à distance avec son client. Grâce à cette mobilisation, une première ligne a été livrée et permettra la production de 12 000 vaccins par heure. Une autre ligne de remplissage est déjà en construction et sera bientôt installée en Suède. Deux autres lignes complètes sont en préparation à la demande d’un client indien, pour une capacité prévue de 18 000 vaccins par heure à livrer en Asie et en Afrique. Une réactivité appréciée qui a permis de remplir le carnet de commandes à la demande des partenaires de J&J et d’AstraZeneca. Des commandes de bon augure, qui permettra, selon Steriline de doubler son chiffre d’affaires en 2021.

Extrait de la revue n° 656 - Mars 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support