Une gestion automatisée pour optimiser le processus
Chercher des informations nécessaires à la conception d’un emballage peut être extrêmement chronophage, notamment lorsque celles-ci sont éparpillées dans des environnements différents (réseaux internes ou sites de partage de fichiers accessibles au public) ou se trouvent dans des bases de données non structurées.

Cette désorganisation est souvent due au nombre croissant de variations de produits et de demandes des clients. En l'absence d'une solution dédiée à la gestion des maquettes, ce processus constitue un réel défi. C’est pourquoi de plus en plus d’industriels se tournent vers des systèmes de gestion automatisée afin de centraliser le stockage, l'indexation et la gestion du contenu des actifs numériques.

Ainsi, les données issues de sources diverses peuvent être incorporées et les processus de conception d’emballage sont alors rationalisés. De plus, grâce à des workflows contrôlés et complets, les entreprises seront en capacité d’automatiser leurs processus de validation du contenu et de créer des bibliothèques numériques centralisées et structurées.

En stockant et référençant les anciennes versions, les professionnels ont ainsi à portée de main toutes les informations connexes et archivées sur les emballages. Cela signifie également qu'il est possible de trouver la version validée d'une image d'emballage ou d'un modèle légal pour effectuer des mises à jour simples nécessaires à une nouvelle UGS (unité de gestion des stocks), tout en réduisant le risque d'erreurs.

C’est donc en mettant à niveau leurs solutions de gestion et de stockage que les entreprises pourront améliorer leur efficacité, tout en éliminant les risques et en respectant les délais de mise sur le marché.

Éviter les retards de mise sur le marché
La désorganisation du contenu et des versions rend la gestion de projet inefficace et peut retarder le développement de nouveaux produits, les processus de création d’emballage et les délais de commercialisation.

Les entreprises ont souvent plusieurs UGS avec des variations dans la conception de l'emballage, ce qui crée une confusion dans l’association emballage-produit. En fin de compte, si le processus n'est pas rationalisé et le contenu organisé de manière centralisée, il n'y a pas de transparence, pas de visibilité claire et donc un risque de retard.

Gérer les problèmes d'accès et de contrôle
Autre problème souvent rencontrĂ© : le concept doit transiter par toute une sĂ©rie de parties prenantes au fil de leur cycle de vie avant sa validation et ĂŞtre mis Ă  disposition de prestataires externes, y compris les ateliers de conception et les agences de crĂ©ation graphique. Ce type de contenu n'est pas facile Ă  suivre. Ces actifs critiques n'existent que sur les disques durs du PC d'un utilisateur ou ĂŞtre disponibles sur un cloud Ă  l’accès impossible.

La situation peut se compliquer lors d’un changement de fournisseur d'impression. C'est pourquoi, il est si important d'avoir un système de contrôle et d'accès intégré à une solution de gestion centralisée et automatisée. Cela permet de rationaliser les processus de validation tout en permettant aux parties prenantes de visualiser, comparer et annoter simultanément sur des supports numériques.

La gestion des maquettes reste aujourd'hui un processus complexe, mais en optant pour une solution numérique centralisée, les entreprises peuvent rationaliser de manière significative leur contenu et le rendre plus simple, plus précis et plus efficace.

Extrait de la revue n° 659 - Juin 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support