Texte AlternatifSi le fabricant travaille sur ses bouchons classiques en bois, en chêne ou hêtre naturel, il développe de nouvelles alternatives en s’inspirant de l’upcycling : en alternative au plastique, des charges naturelles comme le coquillage, l’huître ou encore le liège sont utilisées. Dans cette optique, l’entreprise cherche à s’associer avec des partenaires locaux pour s’approvisionner en matières naturelles issues de déchets, tels que les sarments de vigne ou des chutes de maroquinerie, pour la production de bouchons 100% naturels. «Ces bouchons plus éco-responsables avec leur nouvelle tête conservent, bien entendu, les mêmes fonctions de protection et d’étanchéité et les mêmes qualités esthétiques que leurs prédécesseurs», explique Les Bouchons Delage. A date, 62% du portefeuille intègre des matières naturelles, avec pour objectif de faire monter cette proportion à 75% d’ici 2025.

Extrait de la revue n° 661 - Septembre 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support