Texte AlternatifLa finalisation de l’extension des consignes de tri à tout le territoire français en 2022 va permettre de renforcer significativement le gisement d’emballages en PSE collectés via les poubelles jaunes. Il s’agit également d’augmenter rapidement le nombre de points de collecte dans les déchetteries. Certains centres de tri ne sont actuellement pas adaptés au traitement des emballages en PSE. La modernisation du parc de centres de tri va permettre de récupérer des volumes supplémentaires de PSE qui n’étaient pas triés. Elipso croit au potentiel de recyclage du PSE et en étudie la faisabilité Les industriels de l’emballage et leurs partenaires s’unissent pour trouver des solutions de collecte et de recyclage pour tous les emballages en PSE afin d’atteindre les objectifs prévus par la loi AGEC. Avec ses adhérents concernés et des partenaires clefs, Elipso lance un projet de développement d’une filière de recyclage pour aller chercher ces nouveaux gisements d’emballages ménagers en PSE. La première étape est l’étude de faisabilité car un certain nombre de freins doivent être étudiés et levés (caractérisation du gisement, solutions pour intégrer aux process dans les centres de tri). La matière rPSE sert actuellement à refaire des emballages en 100% recyclés, des éléments de calage, de l’isolation de bâtiments, etc. À côté du recyclage mécanique, et afin d’assurer des débouchés avec retour au contact alimentaire, le développement du recyclage chimique est une voie privilégiée. Les résultats de l’étude sont attendus courant 2022. Chaque année, 56 500 tonnes d’emballages en PSE sont mises sur le marché en France, avec une répartition de 25 000 tonnes pour les emballages ménagers et de 31 500 tonnes pour les emballages industriels et commerciaux (I&C).100%100
%
Extrait de la revue n° 664 - Décembre 2021/Janvier 2022. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support