Texte AlternatifLe segment du maquillage des yeux est le moins impactĂ© par la crise. Le marchĂ© du mascara est mĂŞme porteur : les fournisseurs notent un fort rebond de cette catĂ©gorie Ă  l’heure actuelle. «Les femmes ont continuĂ© de se maquiller les yeux, mĂŞme en portant un masque. C’est le produit de maquillage le plus utilisĂ© en 2021. Et on voit apparaĂ®tre beaucoup de nouvelles petites marques proposant des formules de mascara plus naturelles», remarque Laureen Decras, responsable marketing pour SIMP, filiale du groupe HCP Packaging et spĂ©cialisĂ©e dans la brosse en plastique. En outre, de nombreuses marques avaient reportĂ© leurs lancements Ă  2021 et 2022 : «nous pouvons nous attendre Ă  des mascaras innovants, très prometteurs, sur le second semestre 2022», prĂ©dit Stefanie Gunz, responsable marketing pour Geka. Elle constate des tendances majeures sur le marchĂ© du mascara, notamment une croissance des demandes pour des applicateurs remarquables, Ă  la fois en termes de design et de performance, cumulant formes originales, matĂ©riaux alternatifs, nouvelle gestuelle… Elle note Ă©galement un besoin de produits sĂ©curitaires, hygiĂ©niques, propres – telles des brosses composĂ©es de fibres antibactĂ©riennes par exemple. Les consommatrices ne recherchent plus de volume en gros paquet, mais des cils allongĂ©s, recourbĂ©s, avec des formules lĂ©gères. «Les brosses courbĂ©es permettent d’obtenir cela, et on nous en demande de plus en plus – tout comme des brosses coniques, pour un maquillage propre, avec des cils bien dĂ©finis», indique Laureen Decras. «La dimension des brosses changent : les proportions sont plus modestes, pour obtenir un effet modulable selon les occasions», note Fabian Piaggio, pdg de Pibiplast.

Les brosses, des bijoux de technologie
Texte AlternatifGeka a conçu «pureDEFINITION», un nouveau design de brosse utilisant une technologie de bi-injection en «sandwich». «Cette technique alterne des rangĂ©es de picots coniques, et des rangĂ©es de «disques» fins : les espaces entre les picots et les disques crĂ©ent des zones de rĂ©servoir, afin qu’un maximum de formule puisse ĂŞtre dĂ©posĂ©e sur les cils, sans toutefois crĂ©er de paquet. RĂ©sultat : un volume dĂ©fini. Les picots Ă  l’extrĂ©mitĂ© de la brosse atteignent les plus petits cils au coin de l’œil pour les relever. Cette technologie peut ĂŞtre une rĂ©ponse pour ceux qui considèrent que les brosses moulĂ©es sont trop rigides lors de l’application, comparĂ©es aux brosses en fibre», explique Stefanie Gunz. La brosse combine deux matières : une douce pour les picots, une plus dure pour le cĹ“ur. «Les brosses dotĂ©es de picots très fins sont la tendance de demain, pour une application douce, un confort d’utilisation, et un volume propre, sans paquet. Cela passe aussi par des matières plus douces et souples – nous nous orientons d’ailleurs de plus en plus vers cela», remarque Laureen Decras. Le design des picots est poussĂ© loin pour apporter des solutions. Du cotĂ© des brosses en fibre (qui reprĂ©sentent 50-55% du marchĂ©), des innovations sont Ă©galement Ă  noter. «Nous avons brevetĂ© la technologie «Spider» : il s’agit d’un traitement de surface, rĂ©alisĂ© en reprise, pour crĂ©er des microsphères Ă  l’extrĂ©mitĂ© de la fibre. Ces petites sphères captent la formule et boostent le volume apportĂ©. Cette technologie peut ĂŞtre adaptĂ©e Ă  diffĂ©rentes formes de brosse, et permet mĂŞme de choisir un design et une dimension spĂ©cifiques pour habiller la pointe de la fibre», explique Eric Firmin, prĂ©sident de HCP Packaging France. Geka a complĂ©tĂ© son portfolio avec des brosses (en fibre) très fines : le diamètre extrĂŞmement fin de ces brosses est bien adaptĂ© au traitement des cils infĂ©rieurs par exemple, ou aux caractĂ©ristiques des cils asiatiques (fins et droits). Ces «nano-brosses»sont disponibles en diffĂ©rentes formes et types de fibre.

Extrait de la revue n° 664 - Décembre 2021/Janvier 2022. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support