Texte AlternatifLa crise sanitaire a engendrĂ© un marchĂ© atypique : certaines catĂ©gories de boissons ont montrĂ© une consommation en dent de scie, avec des mois en augmentation au dĂ©but du confinement, puis en baisse entre les confinements, et sur la fin. Les habitudes de consommation ont Ă©voluĂ©. «On a mĂŞme constatĂ© un engouement pour certains produits, comme le lait, sollicitĂ© pendant cette pĂ©riode. De façon gĂ©nĂ©rale, la consommation de boisson a lĂ©gèrement augmentĂ© pour l’ensemble de nos clients. Cela dit, ce marchĂ© est mature et attaquĂ© par le «plastic bashing». Pour l’instant, l’offre s’étoffe sur les emballages en verre, en carton, ou sur les canettes mais les transferts du plastique Ă  d’autres matĂ©riaux restent faibles. Si le PET s’est autant dĂ©veloppĂ©, c’est qu’il s’agit de la meilleure solution d’un point de vue Ă©conomique et pratique. Et le PET permet l’utilisation de matière recyclĂ©e, c’est un gros avantage», souligne François Desfretier, dirigeant de PDG Plastiques. «On constate que pour les prĂ©formes de lait, les clients qui renouvèlent leur outillage passent en ce moment du PE au PET : cela permet en effet d’économiser 20 Ă  30% de matière première car le PET est plus rigide. Cette rigiditĂ© Ă©limine, en outre, le besoin d’opercule pour l’étanchĂ©itĂ© : le bouchon en PET assure cette fonction, car le col est stable. Par ailleurs, le soufflage des prĂ©formes en PET est plus rapide, et ce matĂ©riau est actuellement moins cher que le PE», assure Julien Ribon, responsable commercial France pour Resilux. Le marchĂ© de l’emballage en PET est lĂ©gèrement en croissance et n’a pas trop souffert de la crise sanitaire. «Notre secteur a Ă©tĂ© dès le dĂ©but considĂ©rĂ© comme prioritaire. Nous avons donc pu maintenir notre activitĂ© grâce Ă  l’implication et la mobilisation de nos salariĂ©s. La consommation est dĂ©sormais revenue Ă  la normale, et nous sommes en croissance par rapport Ă  2020. Nous continuons d’exporter vers l’Europe, l’Afrique et l’AmĂ©rique du Nord. Mais la crise sanitaire a eu un fort impact sur l’approvisionnement et le prix des matières premières. Nous subissons actuellement de nombreux retards», explique FrĂ©dĂ©ric Mignot, pdg de l’entreprise SGT.

La chaîne d’approvisionnement sous tension
Texte AlternatifLes fabricants de prĂ©formes doivent en effet importer du PET depuis l’Asie pour combler le dĂ©ficit de fabrication europĂ©enne. Depuis le second trimestre 2021, les ruptures de stock ou l’allongement des dĂ©lais de livraison provoquent des retards chez les producteurs europĂ©ens. «L’élastique s’est tendu entre l’offre et la demande. Les unitĂ©s europĂ©ennes de fabrication de PET tournent au maximum de leurs capacitĂ©s et, malgrĂ© leurs efforts, elles ont beaucoup de difficultĂ©s Ă  pallier les retards d’approvisionnement. En un an, le prix de la matière a doublĂ©, Ă  cause du surcoĂ»t liĂ© Ă  la chaĂ®ne logistique. On ne prĂ©voit pas de retour Ă  la normale avant fin 2022. La filière plasturgie est très inquiète pour 2022, car la hausse des prix impacte Ă©galement d’autres postes : l’énergie, le bois pour les palettes, le carton pour les emballages, le transport, etc.», ajoute-t-il. Toute la chaĂ®ne d’approvisionnement est donc sous tension. Les unitĂ©s europĂ©ennes de fabrication de PET connaissent Ă©galement des pannes, car elles n’ont pas – ou peu – bĂ©nĂ©ficiĂ© de plan de maintenance et d’investissements ces dix dernières annĂ©es, Ă©tant donnĂ© le manque d’orientation ou de visibilitĂ© concernant le plastique. «Globalement nous rĂ©ussissons Ă  tenir nos cadences de production, mais le flux est tendu, il ne faudrait pas que la situation s’aggrave. Par sĂ©curitĂ©, nous anticipons et augmentons nos commandes de matières premières auprès de nos fournisseurs de PET, afin de pallier une Ă©ventuelle rupture. Nous devançons les commandes d’environ deux mois, cela implique une parfaite gestion de nos espaces de stockage», constate FrĂ©dĂ©ric Mignot.

Extrait de la revue n° 664 - Décembre 2021/Janvier 2022. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support