Texte Alternatif

«Les tirages sont de plus en plus courts. Nous avons commencé à transférer ces derniers de l'offset et de la flexographie vers l'impression numérique, avec de nombreux avantages. Sur du papier non couché, il est facile d'imprimer sur du papier non couché, et il est également possible de réaliser des tirages de 80 à 120 mètres linéaires par minute - sans aucun défaut ou problème de qualité, tout en étant plus rapide et flexible», commente Robert Posch, directeur des opérations de Rondo Ganahl à St. Ruprecht.

Texte Alternatif

«Grâce Ă  un système d'alimentation par le haut des cartons, l'impression par jet d'encre et l'absence de vernis de surimpression (OPV), les transformateurs pensent pouvoir rĂ©duire le poids du topliner papier grâce au processus numĂ©rique de notre presse Delta SPC 130 Ă  passage unique pour les marchĂ©s du carton ondulé», commente Robert Stabler, directeur gĂ©nĂ©ral de Koenig & Bauer Durst. Et d’ajouter : «l'impression numĂ©rique, en proposant de n’imprimer que ce que l'on veut, quand on en a besoin, s’inscrit depuis ses origines dans une tendance de dĂ©veloppement durable en permettant de rĂ©duire la consommation de papier. Aujourd'hui, en gagnant aussi sur un autre critère, Ă  savoir la rĂ©duction du poids du papier, nous offrons un gain de consommation et de coĂ»ts très intĂ©ressants».

Pour poursuivre ces échanges, le constructeur annonce l’organisation de sa prochaine journée portes ouvertes SPC de Koenig & Bauer Durst, à Lienz le 12 mai 2022.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support