Texte Alternatif

«Malgré les rémunérations intéressantes et des fonctions attractives recherchées, nous avons aujourd’hui clairement du mal à convaincre et recruter. A ce jour, ce sont plus de 100 postes ouverts et non pourvus rien que chez nos membres», a constaté Christophe Moulin, président du Secimep, qui regroupe 47 entreprises, 200 marques et plus de 2000 salariés dont 850 techniciens et 600 commerciaux.

Pour y remĂ©dier, le syndicat a donnĂ© la parole Ă  trois experts de l’industrie Ă  savoir BFR Systems, Domino Marquage et Novexx Solutions, respectivement aux fonctions commerciale, technicien SAV et marketing afin d’expliquer le quotidien de ces postes et leur attrait Ă  un public de jeunes Ă©tudiants. Objectif de cet exercice : rendre plus «sexy» une industrie peu connue des candidats en formation ou fraichement diplĂ´mĂ©s.

Invitée à la conférence, l’Agence Nationale Excellence Pro a insisté sur l’intérêt des formations en alternance auprès des recruteurs et étudiants sur ce type de postes et sur l’importance d’une bonne maîtrise de la langue anglaise pour réussir sur ces fonctions. A aussi été discuté la nécessité d’échanger entre industriels et centres de formations pour anticiper le départ en retraite d’une grande majorité des formateurs techniques. Une piste de collaboration à creuser pour le Secimep et ses adhérents, localement avec chaque école, afin de fournir des formateurs les plus à jour sur les besoins industriels actuels.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support