Texte AlternatifObjectif : consolider les capacités disponibles pour le recyclage chimique des matières synthétiques les plus diverses et assurer le recours en circuit fermé et ainsi pérenne à des emballages non recyclables à ce jour. Avec l’exploitation de l’installation pilote sur le site du centre de traitement d’Ennigerloh, Südpack et Carboliq ont montré que des fractions de matières recyclables les plus diverses et des déchets mixtes et contaminés de matières synthétiques peuvent être transformés en une huile intermédiaire pour la fabrication de granules les plus divers, à savoir la fabrication de films haute performance pour des applications d’emballages complexes, telles qu’elles sont notamment exigées dans l’industrie agroalimentaire. Pour Südpack, l’investissement dans Carboliq est une autre étape importante sur la voie de «l’entreprise zéro déchet», notamment sur le plan de sa propre gestion des matériaux mais aussi celle des clients et parties prenantes sur toute la chaîne de valeur. Outre les films souples alimentaires, Carboliq pourrait trouver des applications intéressantes aussi dans le secteur des emballages d’articles médicaux et pour les applications techniques.

Extrait de la revue n° 666 - Mars 2022. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support