Texte Alternatif

Avec plus de 1 900 000 km/an pour le compte de LPR sur toute la rĂ©gion Ouest de la France, LGL est le plus gros contributeur en transport de LPR. Les deux partenaires ont travaillĂ© Ă  la mise en Ɠuvre d’actions concrĂštes de rĂ©duction des Ă©missions de CO2 avec deux axes de dĂ©veloppement : la conversion des flux de livraisons/collectes vers des Ă©nergies propres et l’augmentation du transport multimodal.

Ainsi, LPR et LGL se sont organisĂ©s pour qu’à partir de janvier 2023, 50% des flux LPR assurĂ©s par LGL aient migrĂ© en biocarburant et 100% Ă  partir de 2024. AprĂšs de nombreuses recherches sur les solutions existantes, LGL a optĂ© pour le PUR-XTL, biogazole renouvelable de synthĂšse de haute qualitĂ©Ì issu d’hydrogĂ©nation d’huiles recyclĂ©es (huiles animales, huiles de friture). Il a l’avantage de pouvoir remplacer le gazole classique sans modification technique des vĂ©hicules et permet de rĂ©duire les Ă©missions de CO2 jusqu’à 90% par rapport à un carburant standard.

Texte Alternatif

En complĂ©ment, LPR se penche sur d’autres solutions alternatives Ă  la route, Ă  l’instar de la voie ferroviaire. À la suite des tests concluants en fin d’annĂ©e derniĂšre, des flux en train rĂ©gulier ont Ă©tĂ© mis en place dĂšs le mois de janvier, au dĂ©part de la Bretagne jusqu’à Villefranche-sur-SaĂŽne pour desservir le Sud de la France. Chaque semaine entre 3 et 4 caisses mobiles de 960 palettes sont transportĂ©es par train. Il est prĂ©vu d’accroitre leur volume dĂšs 2023. En transfĂ©rant une partie des flux camions sur les trains, 116 000 km/an seront Ă©vitĂ©s par route. LPR prĂ©voit une augmentation du transport multimodal en ayant pour objectif un report de 760 camions vers le rail sur ses flux de reverse logistics.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support