Texte Alternatif

Quatre protocoles sont en cours de rĂ©daction, suite Ă  des tests menĂ©s sur des lignes pilotes et/ou industrielles. Ils concernent : la rĂ©gĂ©nĂ©ration des emballages rigides PE et des rigides PP et la transformation des matières rPE et rPP rigides. Celle concernant les emballages souples PE publiĂ©e en 2021 a Ă©tĂ© complĂ©tĂ©e par une nouvelle recommandation concernant leur mĂ©tallisation, dĂ©finie dans ce cadre, comme un dĂ©pĂ´t d’une couche d’aluminium interne (quelques angströms Ă  quelques nanomètres) par vaporisation sous vide, pour un effet barrière Ă  l’oxygène et Ă  l’humiditĂ©.

Les essais menés avaient pour but d’étudier l’impact de cette métallisation dans un flux d’emballages souples PE. Si au stade pilote, une hausse de la pression au niveau de la tête de l’extrudeuse a amené à conclure à un risque potentiel d’accumulation de particules métalliques, les tests conduits dans un second temps sur une ligne pilote en partenariat avec le recycleur d’emballages ménagers plastique Machaon n’ont pas confirmé ces observations. A 15% de matière métallisée – concentration déterminée par le Cotrep et équivalente à la concentration aujourd’hui utilisée pour les films complexes – aucun impact n’a été noté sur le procédé d’extrusion/granulation, les résultats sont comparables à un flux souple PE standard. De ces conclusions, le Cotrep classe ces couches d’aluminium en catégorie «compatibilité partielle tolérée».

En parallèle, a été classé en compatibilité limitée – à éviter, l’impact du PVOH et du SiOx et en non compatible et/ou perturbateur l’impact des sacs compostables dans le flux PE souple. Les impacts de l’EVA et du BOPE sont en cours d’étude.

D’autres sujets sont en traitement au sein du Cotrep :
• pour les bouteilles et flacons : l’impact des bouchons solidaires, du PET modifiĂ© (type copolyesters) pour flaconnage et des manchons PET Cristal sur les bouteilles PET.
• pour les pots et barquettes : l’impact des Ă©tiquettes et des colles sur les rigides PE et PP, ainsi que des buvards sur les barquettes PET et PP.
• pour les emballages sombres : 84 avis sont dĂ©jĂ  disponibles dont 18 publiĂ©s en 2022 quant aux solutions colorantes dĂ©tectables pour ne pas perturber les flux en centres de tri.

En 2023, plusieurs travaux sont prĂ©vus par l’organisation professionnelle sur les thèmes suivants :
• les nouvelles barrières sur PET,
• les dorures sur emballages rigides PE,
• le skin sur barquette PP,
• les Ă©tiquettes : quel choix entre papier, PE et PP.

Les changements réglementaires à venir (passage de la directive européenne à un projet d’un règlement européen dans les deux ans à venir), le besoin d’harmonisation des recommandations au niveau européen ainsi que le changement dans l’organisation du tri instauré par la loi AGEC – où désormais les éco-organismes deviennent repreneurs des matières premières avec un sur-tri des déchets jusqu’à présents non valorisés – auront également un impact non négligeable sur les futurs travaux à venir. Ce volet sera traité plus en détail dans notre prochain numéro de février de notre magazine papier Emballage Digest.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support