N°667 - Machines&technologies - Editorial


 

 

 

Doria Maïz, rédactrice en chef

Le Custom-made, le packaging luxe de demain
De retour au bureau après deux jours à arpenter les allées du Cosmopack – partie réservée au packaging et machines de conditionnement du salon Cosmoprof Bologne – l’heure est au bilan. Et force est de constater que l’emballage de demain sera ultra-personnalisé ou ne sera pas !

 

Car quoi de plus chic qu’un pot de crème arborant sa couleur Pantone fétiche ou un flacon de parfum gravé de ses initiales. De nouvelles exigences de consommateurs, qui après des mois de frustrations « Covidiennes », atteignent de nouveaux sommets. Et pour s’y plier, les industriels du secteur doivent s’équiper de technologies agiles, capables même d’anticiper de futurs besoins. C’est tout là, le challenge à venir : produire les emballages beauté de demain avec des lignes « caméléon ». L’intelligence artificielle et plus particulièrement le Machine Learning y trouvent ici tout leur sens. Tout comme l’impression 3D, qui permet, pour de petites séries un design unique pour chaque pièce fabriquée.

 

Dans cette quête du « nec plus ultra », le produit cosmétique ou le parfum deviennent des objets « bijoux », et l’emballage s’apprête d’une nouvelle valeur intrinsèque. Le temps est à nouveau au design intemporel, aux belles lignes et aux matériaux premium. Le verre y est plébiscité, comme un gage de qualité. Et pour se donner bonne conscience, les pots et flacons se déclinent désormais en version rechargeable. Car à y bien réfléchir, le luxe ne serait-il pas finalement de conserver et de transmettre ces pièces uniques de génération en génération ? Un pied de nez à une société de consommation de plus en plus avide de nouveautés ? La question est posée…