N° 663 - Machines&Technologies - Cosmétique&Pharmacie/Dossier


 

 

 

Des étuyeuses adaptables
Si les machines servant à la mise en étui ont une base unique quel que soit le secteur, les choix à faire entre fonctionnement alternatif ou continu et introduction horizontale ou verticale permettent des réponses adaptées aux demandes de chaque industrie.

 

Quel que soit son secteur d’application – pharmaceutique, cosmétique, agroalimentaire… – presque rien ne distingue une étuyeuse d’une autre étuyeuse… à part les tailles de format qu’elle peut accepter. Tel est en tout cas l’avis d’Hervé Denaives, gérant de la PME française CMAS Packaging Systems : «avec une hauteur d’étui allant de 70 à 250 cm et une largeur de 20 à 120, notre modèle MiniCompactcorrespond davantage aux petits étuis de la pharmacie et de la cosmétique que la Compact V60, d’une hauteur d’étui allant de 75 à 300 cm et une largeur de 50 à 180. Mais hormis les formats, les deux machines sont identiques dans leurs principes de fonctionnement». Sur cette machine essentielle de la fin de ligne, Pierre Therville, directeur des ventes en France du fabricant italien d’étuyeuses horizontales Cama Group, estime toutefois que si la base-machine est la même, des adaptations sont nécessaires : «quelle que soit l’industrie, la cinématique d’une étuyeuse est similaire. Les différences sont sur l’alimentation, les pas d’arrêt et la dimension des étuis. Chaque métier et produit a ses exigences. Mais les attentes en termes d’efficience sont les mêmes».

 

Convoyage magnétique
En réalité, la vraie ligne de séparation va se faire entre les étuyeuses alternatives et continues. «Nos modèles d’étuyeuses Top load ITC et Latérale à pousser ILCsont en continu mais nous sommes capables pour la version Top Loadde fonctionner en alternatif. Le choix va se faire selon le type de produit et de cadence. Au-delà de 30 coups/minute, il faut être en continu. Nos étuyeuses avec une introduction verticale peuvent alors aller jusqu’à 70 cps/mn et celles en latéral jusqu’à 200. Le fonctionnement en continu présente un intérêt en termes de maintenance, car l’arrêt puis le redémarrage de la machine induit par l’alternatif use davantage la machine», estime Thierry Merlet, directeur commercial de la PME hexagonale Ixapack Global, fabricant d’étuyeuses notamment pour le secteur de la cosmétique.

 

 

 

 

 

Pharma/cosmetics: adaptable cartoning machines
While the machines used for casing have a single base, regardless of the sector, the choices to be made between reciprocating or continuous operation and horizontal or vertical insertion allow for responses adapted to the demands of each industry. The question of glued or retracted tabs is a final debate to be decided.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°663 - Novembre 2021