N° 673 - Machines&Technologies - Emballage industriel/Dossier

 

 

 

Déchets industriels et commerciaux : leur recyclage se structure
Alors que la REP sur les déchets d’emballages industriels et commerciaux (DEIC) ne sera effective qu’au 1er janvier 2025 selon la Directive (UE) 2018/852, entreprises et associations professionnelles mettent un coup d’accélérateur et multiplient les projets pour se préparer à l’échéance. Explications.

 

Si le recyclage des déchets industriels et commerciaux ne date pas d’hier, l’annonce de la nouvelle REP DEIC aura eu l’effet d’un catalyseur d’investissements de la part des recycleurs et industriels concernés. Retour sur les dernières annonces faites sur le sujet en 2022.

 

Twiice s’attaque aux déchets plastiques industriels et commerciaux
C’est fort de 30 ans d’expertise dans la collecte et le recyclage des déchets ménagers que Valorplast a créé début 2022 Twiice, une société dédiée à l’économie circulaire des déchets d’emballages industriels et commerciaux en plastique. «Nous nous sommes fixés comme objectif de reconduire notre modèle de recyclage des emballages ménagers et nos valeurs, à savoir la transparence, la traçabilité et la proximité, pour ce nouvel organisme», explique Catherine Klein, directrice de Valorplast. C’est donc sous la structure d’une société à but non lucratif qui a fait le succès de Valorplast que Twiice ambitionne de prendre en charge les déchets d’emballages plastiques industriels et commerciaux, qu’ils soient souples ou rigides (fûts, bidons, big-bags, films, cagettes, caisses, etc.), ne disposant pas de solutions de recyclage pérennes. «Contrairement aux autres matériaux comme le verre, bois, carton ou les métaux qui ont déjà atteint de bons taux de recyclage, celui des plastiques reste un vrai enjeu (27%). Les déchets plastiques industriels et commerciaux devant atteindre dès 2025, comme pour les emballages ménagers, le seuil des 50% de recyclage», explique Jean-Yves Daclin, directeur général France de Plastics Europe.
Porté par les actionnaires de ce dernier – à savoir Elipso et Plastics Europe – Twiice voit donc le jour après deux ans d’expérimentation. Les collaborations et synergies, mises en place dans ce cadre avec les fabricants d’emballages (Agriplas, Berry, Decomatic, Embipack, Jockey, Plastikpack, Schütz, Stard, Werit) et les producteurs de polymères (ExxonMobil, Ineos, LyondellBasell, Trinseo), ont participé à identifier et structurer des boucles de régénération qui pourraient à terme aller jusqu’au contact alimentaire. Avec comme objectif de construire une industrie du recyclage mais également du réemploi, pérenne pour les déchets plastiques industriels et commerciaux. «Les résultats de cette phase pilote sont prometteurs. Ils nous ont permis de confirmer la faisabilité d’un système de recyclage de l’emballage vers l’emballage, ainsi que l’existence d’un gisement équivalent en volume – environ 1,2 MT – à celui des déchets plastiques ménagers, même s’ils sont différents dans leurs compositions et la nature des produits contenus», constate Catherine Klein. Si l’industrie était déjà bien organisée pour les films souples transparents, elle l’est moins pour les plastiques rigides (PP et PE, +PSE). «L’autre enjeu sera de relocaliser le recyclage de ces films sur le territoire national. Il y a une vraie attente de la part des fabricants de films pour capter ces gisements afin de réintégrer du recyclé dans leurs produits», indique Jean-Yves Daclin.

 

 

 

Industrial and commercial waste: recycling becomes more structured
While EPR for industrial and commercial packaging waste (ICPW) will not be effective until January 1st, 2025, according to Directive (EU) 2018/852, companies and trade associations are stepping up the pace and multiplying projects to prepare for the deadline. Valorplast launches Twiice, a new organization for the collection and recycling of industrial and commercial plastic waste. On the engineering plastics side, Galloo Recycling is setting up a new recycling unit in Harnes. For its part, the young Czech start-up Cyrkl provides a marketplace to give a second life to industrial waste. And finally, Veolia unveils its new platform dedicated to recycled plastic.

 

 

 


 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°673 - Novembre 2022