N° 658 - Machines&Technologies - Emballage industriel/Dossier

 

 

 

BIB & machines : gagner en durabilité et performance
Alors que le Bag-in-Box a connu une bonne progression de ses ventes – tirée par un contexte sanitaire favorisant la consommation de vins à domicile – le produit n’en reste pas moins travaillé par ses fabricants pour gagner encore en durabilité. Allégement du carton, réduction de l’épaisseur du film de la poche, robinet plus performant, décoration plus « verte », suppression des poignées plastique, etc. sont autant de pistes travaillées. Face à une demande machines qui elle, privilégie la cadence, afin de répondre à une demande croissante en BIB.

 

Selon une étude menée par Smurfit Kappa, en collaboration avec Wine Intelligence, le vin a attiré 3,7 millions de nouveaux consommateurs en France et au Royaume-Uni durant la première pandémie liée au coronavirus en 2020. Le marché de consommation du vin en Bag-in-Box compte actuellement près de 12 millions de consommateurs en France et 4 millions au Royaume-Uni. L'enquête révèle le potentiel de croissance des vins en Bag-in-Box avec 4,4 millions de consommateurs supplémentaires intéressés par ce produit à l'avenir, soit une augmentation potentielle de 27% du nombre de consommateurs. Ainsi, quatre acheteurs potentiels de vin en BIB sur dix ont moins de 35 ans et aimeraient que le produit soit disponible dans des formats plus petits. Parmi ceux qui achètent régulièrement du vin en Bag-in-Box, l'étude a montré que le format de trois litres est le plus prisé. Liberté de consommation, facilité de transport et rapport qualité-prix sont les principales motivations de ses utilisateurs. Parmi les autres avantages du BIB, sont cités sa capacité à conserver le vin jusqu'à 6-8 semaines après ouverture, contre 2-3 jours pour une bouteille en verre.

 

Smurfit Kappa poursuit l’amélioration continue de ses BIB
Avec une empreinte carbone déjà faible en comparaison à d’autres emballages pour liquides, le Bag-in-Box® permet de réduire fortement la consommation en plastique ou d’autres matières (ratio produit/emballage imbattable) et réalise d’importantes économies de transport. Constitué de 75% de carton – renouvelable, biodégradable et recyclable – le BIB est recyclé dans la filière papier-carton. Si la poche est séparée, elle est collectée et recyclée dans les zones qui sont en extension de tri (aujourd’hui 50% de la population, en 2022 100%). Dans ce cas, la poche transparente EVOH obtient un score de 90% selon l’organisme de certification de recyclabilité HTP Cyclos.
Pour autant, les fabricants, à l’instar de Smurfit Kappa, poursuivent leurs efforts pour améliorer encore la durabilité du BIB. Ces derniers mois, d’importantes optimisations ont été apportées par le cartonnier. «Le challenge, explique Galina Smirnova, marketing manager Bag-in-Box chez Smurfit Kappa, c’est de proposer des innovations en termes de réduction de matière, tout en gardant les propriétés mécaniques du BIB, pour assurer sa résistance au transport mais aussi la conservation du produit qu’il contient». Parmi les améliorations réalisées, il est à citer celle du robinet Vitop® Natural, version sans noir de carbone d’un des best-sellers du fabricant commercialisé il y a dix ans, le Vitop® Compact, 25% plus léger que ses concurrents du marché. Mais la grosse nouveauté réside dans le film E-Compact 60, son nouveau film EVOH léger de 60 microns.

 

 

 

BIB & machines: improving durability and performance
While the Bag-in-Box has experienced good growth – driven by a health context that favors the consumption of wine at home – the product is still being worked on by its manufacturers to further improve its durability. Lighter cardboard, reduced film thickness, more efficient taps, "greener" decoration, etc. are some of the avenues being explored. Faced with a demand for machines that favors speed, in order to meet the growing demand for BIBs.

 

 

 


 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°658 - Mai 2021