N° 673 - Packaging - Actualité

 


 

 

L’industrie européenne des plastiques doit accélérer sa transition
Dans son rapport «Plastics – The Facts 2022», Plastics Europe pointe, pour 2021, une augmentation de 20% de l’utilisation de plastiques recyclés dans les produits neufs, comparé à 2020. De ce fait, le taux d’incorporation de recyclé dans les produits plastiques frôle les 10%. Malgré les progrès enregistrés, le rapport souligne le besoin d’accélérer le changement systémique vers la circularité et le zéro émission nette en carbone. Le recyclage chimique, outil complémentaire du recyclage mécanique, est un levier indispensable pour augmenter le recyclage et gagner en durabilité. Selon le même rapport, en 2021, les plastiques issus de ressources non fossiles représentaient 12,4% de la production européenne de matières plastiques. Un indicateur que compte publier annuellement Plastics Europe afin de mesurer sa progression vers l’objectif ambitieux de l’UE, d’incorporer 20% de carbone non fossile dans les produits plastiques d’ici 2030.

 

«Il est plus important que jamais de nous doter du cadre d’une politique industrielle favorable qui valorise le rôle moteur de l’industrie européenne des plastiques dans la transition vers le net zéro et la circularité. Cette double transformation accélérée de l’écosystème des plastiques passe par l’acceptation du recyclage chimique par mass balance. Ce point est crucial pour que notre industrie puisse s’inscrire dans l’avenir», a indiqué Virginia Janssens (photo), directrice générale de Plastics Europe. «Une collaboration accrue et opportune au sein de la chaine de valeur et avec les décideurs publics est indispensable pour y parvenir. En ces temps sans précédent, aucun partenaire privé ou public ne peut, à lui seul, apporter de solutions réalistes à des problèmes complexes».

 

A cet effet, la feuille de route «circularité et neutralité carbone 2050» sera publiée l’année prochaine. Plastics Europe rappelle que, malgré un effet rebond post Covid en 2020, la production européenne de plastiques connait une érosion constante : la part de l’Europe est passée de 23% en 2006 à 15% en 2021. Et la production devrait encore baisser a minima de 4% en 2022, dans un scénario positif où aucune pénurie de gaz ne viendrait impacter l’industrie.