N° 663 - Packaging - Actualité

 

 

 

 

 

Un mode de consommation impacté par la Covid-19
Le fournisseur d’emballages Tetra Pak publie la 14ème édition de son Tetra Pak Index, une analyse annuelle qui révèle l’évolution des comportements des consommateurs à l’échelle mondiale. Réalisée avec l’aide d’Ipsos, cette nouvelle édition rapporte un mode de vie différent pour les consommateurs, depuis la crise du Covid-19, au profit d’une consommation plus responsable en matière d’environnement et de santé. «La conjoncture sociale, économique et de santé subie durant la pandémie au niveau mondial a bouleversé considérablement l’opinion et les priorités des populations», commente la société. Côté environnement, Tetra Pak Index révèle que la pollution et les déchets plastiques dans les océans (83%) occupent la première place du podium, concernant les préoccupations des consommateurs ; devant le réchauffement climatique (pour 78% des interrogés).
72% estiment qu’il faut agir maintenant et collectivement, dans l’intérêt des générations futures. Les résultats du sondage traduisent une volonté de réduire l’empreinte des déchets ménagers et d’aspirer à une consommation durable. En effet, l’étude révèle que près d’un tiers des répondants (35%) choisissent les marques en fonction de leur engagement environnemental et sociétal, tandis que 50% d’entre eux déclarent que le respect de l’environnement est une exigence prioritaire, concernant les emballages alimentaires. L’impact des déchets ménagers ayant été plus visible et réel avec les divers confinements, 46% s’efforcent de trier correctement les emballages dont le carton, le verre et le plastique.

 

 

 

VPK France investit dans ses sites transformateurs
Le site transformateur de VPK Tourcoing, en région Hauts-de-France, vient de s’équiper de deux 'Cuir' jumelles, machines de découpe à plat avec groupes imprimeurs indépendants. Alors qu’il était initialement prévu d’investir dans des machines neuves permettant des impressions de très bonne qualité, VPK France a eu l’opportunité d’installer deux machines d’occasion identiques et refaites à neuf sur son site de Tourcoing. Utilisant les mêmes formes de découpes, elles ont donc l’avantage d’être polyvalentes et favorisent l’interopérabilité entre les deux machines. Plus qu’un simple remplacement de deux anciennes presses, cette opération permet à VPK France de prolonger la durée de vie de machines existantes dont l’une provient d’un autre site de VPK et de réduire ainsi leur impact environnemental et social, un choix qui s’intègre à l’identité même de la marque VPK. «Avec ces deux rénovations intégrales, nous modernisons notre parc machine pour un investissement raisonnable, tout en étant en ligne avec nos objectifs de développement durable», commente Philippe Tran, Directeur Général de VPK France. La mise en service de ces deux machines est, non seulement l’occasion de fournir un nouveau service aux clients, mais également d’augmenter la productivité moyenne sur la globalité des productions actuelles. L’impression de qualité de la dernière technologie Cuir doit permettre à l’usine de Tourcoing d’apporter encore plus de valeur sur le marché de manière durable.

 

 

Virospack adopts IFS’s technology
The dropper company Virospack has signed an exclusive agreement with IFS, a software provider, to improve its production and traceability. Virospack will use the Swedish supplier's technology, integrating its solution, IFS Cloud, which will be implemented in its entirety, including HR, finance, business intelligence, project management, CRM, quality, logistics and purchasing modules. This software will allow the dropper manufacturer to improve its operational and environmental efficiency: "Thanks to IFS Cloud, Virospack will have multiple parameters that will allow it to reduce its carbon footprint," underlines the IFS country manager for Spain and Portugal, Juan González. The two companies will work together over the next twelve months to develop tools that are adapted to Virospack's operations. The IFS Cloud developments are expected to start being used in December 2022, and implementation will begin next December.

Bormioli Pharma joins the Glass Futures project
Bormioli Pharma and Glass Futures have signed a 10-year membership, which will see them jointly involved in industrial research into new low-emission methods and technologies for glass production.
Glass Futures has been founded with the aim of developing a new approach to glass production, capable of bringing about a technological and economic revolution with great impact on the industry. Through collaboration with universities, companies and research bodies, the organisation will bridge the gap in academic research and commercial implementation by trialling projects on a world-first pilot furnace. This pilot facility, The Global Centre of Excellence for Innovation, R&D and Training will be located in St. Helens, United Kingdom.
"With this project, we confirm our commitment for glass, a material that is infinitely recyclable, but still requires an important contribution in terms of reducing emissions. The agreement will give us privileged access to innovative technologies for glass production, strengthening our position and reducing our impact on the environment," explains Davide Faverzani, Head of Engineering of Bormioli Pharma, commented on the signing of the MOU.
The decision to join Glass Futures is part of Bormioli Pharma's long-standing commitment to increase the efficiency and sustainability of its products and business processes, the main points of which are constant R&D of products made from alternative sustainable plastics (e.g. recycled, bio-based, compostable); use of recycled glass in its production; and continuous updating of its technological platform, through targeted actions, such as the renovation of furnaces, with a view to improving energy efficiency and guaranteeing low emissions.